Madagascar, nocturnes

Dans les rues ou dans les bars, en brousse ou en ville, Rijasolo explore un autre Madagascar ; celui des gens qui sortent quand tous rentrent chez eux, de ceux qui ne peuvent ou ne veulent dormir : le Madagascar de la nuit où se côtoient travailleurs et oisifs, prostituées et jouisseurs, déshérités et fêtards.
Les nuits de Rijasolo sont comme des scènes primitives. La beauté qu’elles offrent tient à une perpétuelle hésitation entre violence et apaisement, entre pudeur et crudité.
En choisissant d’appeler nocturnes les photographies  qui composent ce recueil, Rijasolo invite le lecteur à les envisager comme autant de poèmes sortis de la nuit, comme autant de méditations sur ce que les lieux, les hommes et les femmes deviennent lorsque la lumière se fait plus rare et plus fragile.
Cette série de photographies fait l’objet d’un livre Madagascar, Nocturnes aux éditions No Comment.

Partager :