Murmures

« O. Sembene », un film qui claque comme une gifle
décembre 2013 | Sortie de film, livre, album… | Cinéma/TV | Sénégal
Source : Rewmi

Français

Le film O. Sembene du cinéaste malien Souleymane Cissé a été projeté mercredi soir an avant-première au cinéma Le Christa de feu Tidiane Aw, en présence de Youssou Ndour, ministre conseiller spécial auprès du président de la République et de plusieurs personnalité du 7e art.

De « l’émotion », de la « colère contenue » et l’engagement d’une promesses pour l’avenir du cinéma africain digne de son « père », Sembene Ousmane disparu en 2007, à l’âge de 84. Voilà ce que l’on peut dire et retenir de ce film qui claque comme une gifle sur les joues sénégalaises et mêmes africaines qui n’ont pas sur rendre les honneurs du géant et père du cinéma africain. Le discours du cinéaste malien est sans ambiguïté. Froid, monocorde et absolument rasoir par moment. Mais voilà, c’est cela aussi « faire du Sembene », selon Cissé qui estime qu’il n’y a qu’à voir et écouter et pour se faire une religions sur le silence coupable. Sembène aurait « tapé plus fort ».

Mercredi soir, la salle Le Christa offerte aux cinéphiles par le réalisateur du « Bracelet de Bronze » n’a pas fait le plein, mais elle a par contre charrié l’émotion des présents et d’un cinéaste qui a et visiblement du mal a mettre « The End » sur son film pensé peu après les obsèques de Sembene. La RTS aura apporté son concours, en livrant ses images prises le jour de l’enterrement. Cissé ne rate pas de revisiter le passionné de la pipe dans un shop à Londres où commence d’ailleurs O. Sembene.




LIRE L’INTÉGRALITÉ sur Rewmi.com
Partager :



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications