Murmures

« C’est eux les chiens » : un film de revenants sur le « printemps arabe »
février 2014 | Sortie de film, livre, album… | Cinéma/TV | Maroc
Source : Le Monde

Français

En plein « printemps arabe », une équipe de télévision vient rendre compte de la colère de la rue. Dans le champ de la caméra, un homme apparaît en arrière-plan et on ne voit que lui. Vêtu d’un costume démodé, un bouquet de fleurs à la main, une roue de tricycle dans l’autre, il est immobile, hagard. Intrigué, le journaliste tente de lui soutirer un commentaire sur la révolte qui gronde. Non seulement le pauvre hère (Hassan Badida, excellent) a oublié son nom mais il semble ignorer tout des événements.

C’est avec cette séquence que Hicham Lasri ouvre son deuxième long-métrage, qui fait suite au remarqué The End (2012). Tourné à la manière d’un faux reportage télé, avec sa caméra à l’épaule et ses images embarquées, ce film, modeste par ses moyens, se hisse à la hauteur de ses riches ambitions.

LIRE L’INTÉGRALITÉ sur Lemonde.fr (accès réservé aux abonnés)
Partager :