Murmures

Mira Nair marraine de l’édition 2019 de la Fabrique Cinéma de l’Institut français à Cannes
mars 2019 | Projets culturels | Cinéma/TV | France
Source : communiqué

Français


Réalisatrice mais aussi productrice, active dans le documentaire comme dans la fiction, à son aise dans le cinéma indépendant comme dans les arcanes de Hollywood, Mira Nair a été la première cinéaste indienne à remporter une Caméra d'or en 1988. Elle a également réalisé le premier film Disney entièrement tourné sur le sol africain. Depuis 2004, grâce au Maisha Film Lab, elle a mis son expérience au service des cinéastes émergents du monde entier. Pour l'ensemble de ces raisons, La Fabrique Cinéma de l'Institut français se réjouit d'accueillir Mira Nair, cinéaste prolifique et engagée comme marraine de l'édition 2019.



 



Biographie :



 



Mira Nair est une réalisatrice nommée aux Oscars, notamment reconnue pour ses films Salaam Bombay ! (Caméra d'or, Festival de Cannes 1988), Mississippi Masala, The Namesake, Monsoon Wedding qui remporte le Lion d'or et un BAFTA et devient l'un des films étrangers les plus rentables de tous les temps – et enfin The Reluctant Fundamentalist, récompensé par le German Cinema Award for Peace.



 



Son dernier film, Queen of Katwe, produit et distribué par Disney, met en vedette l'actrice Lupita Nyong'o, lauréate d'un Oscar.

Après avoir été acclamé, son film Monsoon Wedding (2001) a récemment été adapté pour la scène en tant que comédie musicale. Le spectacle tant attendu, programmé au Berkeley Repertory Theatre connaît une longue série de représentations à guichets fermés en 2017. Elle est la réalisatrice de la prochaine adaptation de A Suitable Boy pour la BBC, qui sortira en 2020. Militante par nature, Nair fonde en 1989 le Salaam Balak Trust pour les enfants des rues, ainsi que le Maisha Film Lab en Ouganda, une école gratuite destinée à la formation de cinéastes sur le continent africain. En 2014, elle reçoit le prix Padma Bhushan, une décoration civile décernée par le gouvernement indien, pour son travail dans le domaine des arts.



 



Pour rappel, les projets retenus à l'occasion de la Fabrique Cinéma de l'Institut français 2019 sont :



 



PROCHE ET MOYEN-ORIENT



 



EGYPTE : Bootleg de Reem Morsi – Fiction, 1er long métrage, produit par Rula Nasser / Imaginarium Films



 



AFRIQUE



 



BURKINA FASO : Organisme Religieusement Modifié de Simplice Ganou Documentaire, 2ème long métrage, produit par Sawdah Carole Kafando / Tilé Fari Films



 



RWANDA : Tanzanite de Kantarama Gahigiri Fiction, 2ème long métrage, produit par Kivu Ruhorahoza / PW



 



TUNISIE : Fouledh de Mehdi Hmili Documentaire, 2ème long métrage, produit par Moufidah Fedhila / Yol Film House



 



AFRIQUE



 



ARGENTINE : Three Brothers de Francisco Paparella Fiction, 2ème long métrage, produit par Paula Orlando / Rio Azul Films



 



BRESIL : The French Teacher de Ricardo Alves Jr. Fiction, 2ème long métrage, produit par Thiago Macêdo Correia / EntreFilmes



 



ASIE



 



BANGLADESH : Sand City de Mahde Hasan Fiction, 1er long métrage, produit par Rubaiyat Hossain / Khona Talkies



 



INDE : Rapture de Dominic Sangma Fiction, 2ème long métrage, produit par Jianshang Xu / Anna Films



 



INDONESIE : Crocodile Tears de Tumpal Tampubolon Fiction, 1er long métrage, produit par Mandy Marahimin / Tanakhir Films



 



LAOS : Raising a Beast de Xaisongkham Induangchanthy Fiction, 1er long métrage, produit par Lao New Wave Cinema Productions



 



4 projets sont des premiers films et 6 projets des seconds films.



 



Seront présents 2 réalisatrices et 7 productrices, ainsi que 8 réalisateurs et 3 producteurs (dont 1 réalisateur / producteur)



 



C'est la première fois qu'un projet indonésien est sélectionné.



 



La Fabrique Cinéma de l'Institut français est un programme conçu par l'Institut français, en étroite collaboration avec le Festival de Cannes, en partenariat avec France Médias Monde, la Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique (Sacem) et l'Organisation internationale de la Francophonie et avec le soutien de Orange Studio.


Partager :



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications