Pépin Antonio et la sculpture gabonaise

Lire hors-ligne :

Avec ses célèbres reliquaires kota, fang, batéké, les formes originales et pures de la statuaire sacrée gabonaise ont retenu depuis longtemps l’attention des anthropologues, puis des spécialistes d’art. Ces reliquaires marquent de leurs empreintes toute la sculpture gabonaise contemporaine. Pour Pépin Antonio : « L’artiste ne peut que s’inspirer de sa tradition, de son environnement, pour satisfaire le monde moderne, contemporain, parce qu’il grandit dans un milieu où il a maîtrisé son univers ». C’est « naturellement » qu’il prend pour source d’inspiration le « spirituel ». Il apporte cependant une autre écriture. Une écriture qui sort des académismes pour s’...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire