Fiche Personne
Ecrivain/ne Historien/ne Chercheur/se

Mamadou Diouf

Sénégal

Français

Historien sénégalais

Docteur de l’Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne, en 1981.

Professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (département d’histoire), au Sénégal, puis professeur invité au département d’histoire de l’Université de Michigan pour l’année académique 1999-2000, il y a été recruté jusqu’au 1er juillet 2007.

Le 07 décembre 2006, Mamadou Diouf a été nommé directeur de l’Institut d’études africaines, un département de l’Ecole des affaires internationales de l’Université de Columbia (USA) qu’il rejoindra le 1er juillet 2007.

De 1991 à 1999, il a été directeur du département de recherche et de documentation du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA).

Il a publié plusieurs ouvrages sur l’histoire coloniale du Sénégal et sur les transitions démocratiques en Afrique dont :

Les figures politiques. Des pouvoirs hérités aux pouvoirs élus (Karthala, 1999) en co-direction avec Momar Coumba Diop.

Entre l’Afrique et Inde (Karthala, 1999) Sur les questions coloniales et nationales, dans l’historiographie indienne en débat.

Le nationalisme, le colonialisme et les sociétés post-coloniales (Karthala, 1999)

Transitions démocratique ou libéralisations politiques ? Perspectives africaines (Codesria, Dakar, 1998)

Le Kajoor au XIXe siècle. Pouvoir Ceddo et conquête coloniale (Karthala, 1990).

English

Mamadou Diouf
Ph.D. Université de Paris I, Panthéon-Sorbonne, 1981

Professor of History and African-American and African Studies
University of Michigan (University of Michigan, Ann Arbor, Michigan),


On December 7th, 2007, Columbia University President Lee C. Bollinger announced that Mamadou Diouf, a renowned West African scholar and historian, has been hired to lead Columbia’s Institute for African Studies at the School of International and Public Affairs. Diouf will also become a faculty member in Columbia’s Department of Middle East and Asian Languages and Cultures.

Diouf will join Columbia on July 1. He is currently a member of the faculty at the University of Michigan in the Department of History, where he also serves in the Center for Afroamerican and African Studies.


Current research:
a) youth in colonial and postcolonial Africa
b) citizenship in a comparative imperial perspective.


Selected publications:

2001 Histoire du Sénégal : le modèle islamo-wolof et ses périphéries. Paris: Maisonneuve & Larose.

« Les élites et la représentation politique en Afrique, » in L. Marfaing and B. Reinwald (eds.), African Networks, Exchange and Spatial Dynamics. Tribute to L. Harding. Hamburg, Lit Verlag.


2000 « Les jeunes du sud et le temps du monde: Identités,
conflits et adaptations, (with R. Collignon) in Les jeunes, hantise de l’espace public dans les sociétés du sud? Ed. by Mamadou Diouf and René Collignon. Paris: Autrepart 18.

« Des Historiens et des histoires, pourquoi faire? L’histoire
africaine entre l’état et les communautés, Canadian Journal of African Studies/Revue Canadienne d’Etudes Africaines 34, 2 (2000): 337-374.

« The Senegalese Murid Trade Diaspora and the Making of a Vernacular Cosmopolitism,  » Public culture, 4, 32 (2000): 679-702.


1999 « The French colonial policy of assimilation and the civility of the originaires of the Four Communes (Senegal): a nineteenth century globalization project, » in Birgit Meyer and Peter Geschiere, eds., Globalization and identity: dialectics of flows and closure. London: Blackwell. pp. 71-96.

Les figures du politique en Afrique : des pouvoirs hérités aux pouvoirs élus. Sous la direction de Momar-Coumba Diop et Mamadou Diouf. Paris : Karthala ; Dakar : Codesria. [ With Momar-Coumba Diop. « Sénégal: par de la succession Senghor-Diouf. » ]

L’historiographie indienne en débat : colonialisme, nationalisme et sociétés post-coloniales. Sous la direction du Mamadou Diouf. Paris : Karthala ; Amsterdam : Sephis.


1998 Political liberalisation or democratic transition: African
perspectives
. Codesria new path series. [Dakar, Sénégal] : Codesria.

With Aminata Diaw. « Ethnic group versus nation: identity discourses in Senegal, » in Okwudiba Nnoli, ed., Ethnic conflicts in Africa. Dakar, Sénégal: Codesria. pp. 259-85.

« Urban Youth and Senegalese Politics. Dakar, 1988-1994, » Public culture 8, 2 (1996): 225-248 ; reprinted in James Holston (ed) Cities and citizenship. Public culture. Durham, Duke University Press. (1996): 42-66.


1995 With Abdoulaye Bathily and Mohamed Mbodj. « The Senegalese student movement from its inception to 1989, » in Mahmood Mamdani and Ernest Wamba-dia-Wamba, eds., African studies in social movements and democracy. Dakar, Sénégal : Codesria ; Oxford: Distributors, ABC. pp. 369-408.


1994 Academic freedom in Africa. Ed. by Mahmood Mamdani and Mamadou Diouf. Dakar, Sénégal : Codesria ; Oxford: Distributors, ABC.


1992 « Le clientélisme, la ‘technocratie’, et après? » in Momar Coumba Diop, ed., Sénégal: trajectoires d’un état. Dakar, Sénégal : Codesria ; Paris : Karthala. pp. 233-78.

With Mohamed Mbodj. « The shadow of Cheikh Anta Diop, » in V.Y. Mudimbe, ed., The surreptitious speech: Présence africaine and the politics of otherness, 1947-1987. Chicago : The University of Chicago Press. pp. 118-35.


1990 Le Kajoor au XIXe siècle : pouvoir ceddo et
conquête coloniale
. Paris : Karthala.

With Momar Coumba Diop. Le Sénégal sous
Abdou Diouf : état et société
. Paris : Karthala.