Fiche Personne
Réalisateur/trice Producteur/trice Scénariste

Camille de Vitry

France

Français

Le K de conscience
Née en 1969, élève de l’Ecole Louis Lumière de 1992 à 1994, Camille de Vitry se consacre d’abord à la communication d’entreprise, puis s’oriente vers la réalisation de documentaires.

Sa thématique principale est l’immigration, scrutée à travers plusieurs films de long ou court métrage – « parti les mains vides », « Action », « la Marseillaise », « migrateurs », « Mort à Montreuil », « BAR »…

Elle y travaille également en collaboration avec Mehdi Lallaoui (« un siècle d’immigrations en France »), Bruno Delellis (« prison pour rien »), l’association Survie.

Du constat de l’immigration, surgit naturellement la question de l’émigration.

Ou celle de l’insoutenable misère du Sud…

La région de Kayes fournit 80% des Maliens de France : les hommes s’exilent au bout d’un marteau-piqueur, dans l’arrière-salle d’un restaurant, empilés à 30 par chambrée dans des foyers crasseux de banlieue…
Cette région est si pauvre que les hommes valides s’expatrient massivement pour la survie collective de leur village.

Pourtant, elle recèle l’un des plus gigantesques gisements aurifères du monde, qui dégage des centaines de millions de $ de bénéfices vers… l’Occident réuni !
L’Etat Malien ne touche que le maximum légal de 20%, fixé par la Banque Mondiale, pour livrer l’accès à ses ressources aurifères ; lesquels 20% ne remboursent même pas le service de la dette extérieure malienne.
Etrange anomalie…

La Banque Mondiale a catalysé vers les exploitants miniers, les 2/3 des investissements initiaux de l’exploitation auprès de caisses de développement (comme la CFD, la BEI…) – et est directement actionnaire du site.
Dès lors de quel développement s’agit-il ?
Douloureuse énigme…

En février 2002, Camille saute dans un camion et descend de Kayes à Sadiola avec les mineurs, pour tenter de répondre à ces interrogations… qui se multiplieront au fur et à mesure de sa découverte de la mine.

Aujourd’hui ce film permet de livrer quelques clés pour comprendre un système de prédation absolue.

Camille de Vitry