Fiche Personne
Ecrivain/ne Dramaturge Poète Animateur/trice Programmateur/trice

Alain Gili

France, Réunion (La)

Français

Fondateur et pendant longtemps animateur du Festival international du film d’Afrique et des îles (FIFAI).

Alain Gili est né le 21 février 1946 à La Chapelle-Saint-Mesmin (Loiret), France, d’un père sculpteur catalan, Marcel Gili, et d’une mère peintre, Madeleine Prévost (elle-même fille d’un peintre de la Loire et décorateur de théâtre, Eugène Prévost dit Messemin). Alain Gili fréquente le lycée Pothier d’Orléans où l’un de ses professeurs marquants, Joseph Ki-Zerbo, sera le premier agrégé d’histoire africaine et un des premiers historiens africains de dimension internationale. Il y fait du théâtre, puis contribue en 1963 à la création de la Comédie de Sologne, d’Orléans.
En vacances chaque été en Catalogne française, il crée la troupe Les Bergamasques (1962-68), formée et souvent animée par l’auteur dramatique andalou-catalan Rodolfo Vinas (réfugié de la guerre d’Espagne) dont il crée quelques pièces en adaptation libre (comme Le Tricorne) dans le village mythique de l’Aspre catalan, Castelnou. Il participe, à Orléans, à la création de la revue poétique Le pot aux roses, avec Patrick Coppens et Edwige Avice.

À l’Université de Tours, Alain Gili crée le Théâtre-cabaret des Étudiants, avec la participation amicale de Jean Duvignaud, son professeur de sociologie ; sur sa traduction nouvelle, il monte Léonce et Léna de Büchner. Il crée la revue Machines à rêves, où paraîtront notamment des textes de Pierre Pachet et des pièces d’André Sereni et de Xavier Linant de Bellefonds.

En 1968, à Orléans-La Source, occupé par les étudiants, il crée Gabegies, spectacle avec chansons et coups de sifflets, ensemble-collage de textes et chants, avec l’auteur de BD Philippe Bertrand et l’écrivain Daniel Percheron. Le technicien de la troupe allant faire son mai 68 d’Orléans à Paris (120 km) avec les petits camions « bouledogues » de la troupe, Alain Gili, détenteur de la carte grise, est arrêté, placé en garde à vue pour dix jours avec cet ami Jacques Robichon, puis inculpé (pour rien) « d’atteinte à la sûreté intérieure de l’État ». Pendant ces dix jours de détention, il écrit des nouvelles.

À Paris, il travaille au Centre d’information pour la jeunesse (CIDJ) et devient enseignant à Orléans, avec sa maîtrise en sociologie. En 1973, il participe au stage national de l’ATAC (Association technique pour l’action culturelle, organisme des Maisons de la culture) qui l’affecte à la Comédie d’Orléans en 1974, puis au CRAC (Centre réunionnais d’action culturelle) à l’île de La Réunion en 1975.

Il organise l’exposition de peinture de Madeleine Prévost en Catalogne, Les femmes des lloses, en 1974, avec le soutien de Nicolas Gergely et de Titi Coste de l’association Aristide Maillol à Banyuls.

Il publie quelques poèmes dans la revue Poésie vivante, mais aucune autre texte en France continentale ; un déclic se produit chez lui avec le départ pour cette lointaine Île de La Réunion. Il vit là depuis ce mois de mars 1975 quand il est nommé, pour un an seulement, animateur-théâtre au CRAC. Il écrira d’abord sur le mode spontex (mot de 68), et publiera idem, tout de go, ses textes et ceux des autres : Agathe Eristov Genghis Khan, Alain Bled, Carpanin Marimoutou, Alain Lorraine, Daniel-Roland Roche et bien d’autres dans les vingt années suivantes.

Alain Gili est le créateur et l’animateur du Festival international du film d’Afrique et des îles (FIFAI) depuis les premières manifestations annuelles en 2003 (à Mayotte et Le Port à La Réunion). Il est Délégué général du FIFAI (2003 à 2011), le festival de cinéma de la ville de Le Port, Ile de La Réunion, (France-Océan Indien).
Il est Animateur de l’association Fifai-Amis. Il est co-programmateur du Fifai.

– Responsable de l’association Ader, association des écrivains réunionnais, comme animateur et/ou président, plusieurs fois de 1976 à 1993 (site en création).

TEXTES
– articles à La Réunion (recueil en préparation, hors du net)
– revues-fanzine: Vois! 22 numéros (épuisés).
– autres textes : voir sur le site ILE EN ILES.

En 2015, il sort le livre « Ecrans d’Indianocéan » (Editions Antigone, Île de la Réunion).

lire le portrait intégral sur : www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/paroles/gili.html