Fiche Personne
Photographe Journaliste Critique littéraire

Christine Tully-Sitchet

États-Unis
Twitter : @CSitchet

Français

Ancienne khâgneuse, docteur en sociologie, Christine Sitchet est critique et journaliste. Elle collabore notamment aux pages livres du Monde diplomatique (depuis 2002), à L'Humanité, Africultures (dont elle est membre du comité de rédaction), Cultures Sud… 

Elle a travaillé pour le Conseil de l'Europe, le Ministère de la Culture et de la Communication, les Éditions Didier Jeunesse.

Franco-britannique naturalisée américaine, elle vit à Manhattan.



Photographies publiées dans Los Angeles Times, Time Out, L’Autre Afrique, Africa International, Africultures, Black Renaissance. Pochettes d'album : Gino Sitson "Vocal Deliria" & "Bamisphere"



 Parution 2013 :

"Manhattan-Alger. Lettre imaginaire à Albert Camus" in Pourquoi Camus ?, Eduardo Castillo (éd), Paris, Philippe Rey, 2013, pp. 191-201



« No, it’s not just a movie » (entretien avec Jean-Pierre Bekolo) in Through African Eyes: Dialogues with the Directors, Mahen Bonetti et Prerana Reddy (éds), New York, African Film Festival Inc., 2003



Co-direction « New York noir », Africultures n° 44, janvier 2002



A interviewé Maya Angelou, Théo Ananissoh, Balufu Bakupa-Kanyinda, Jean-Pierre Bekolo, Yahia Belaskri, Ravi Coltrane, Manthia Diawara, Dalila Ennadre, David Henderson, Sylvie Kandé, Joseph Ki-Zerbo, Henri Lopes, Nia Love, Alain Mabanckou, Albert Memmi, Scholastique Mukasonga, Kouokam Nar6, Sam Newsome, Nimrod, Raharimanana, Guy Régis Jr., Ousmane Sembène, Sami Tchak, Jean-Marie Teno, Abdourahman Waberi…



Traduction : Astronomical observatories in Provencethe Southern Alps and the Côte d'Azur, Itinéraires du Patrimoine (©Inventaire général), 1999



Thèse de sociologie (La Sorbonne) sur des Africains-Américains en quête de leurs origines ancestrales africaines (Usages sociaux des origines et de la différence ethnoculturelle dans un itinéraire collectif de revalorisation, de ré-enchantement et d'affirmation de puissance)



~



"Le problème décisif, c'est celui de la participation du plus grand nombre des acteurs sociaux aux définitions – toujours à reprendre – de la société ; le reconnaître, c'est marquer la nécessité de leur présence en ces lieux de la société où se font les choix qui la déterminent et où s'engendrent les éléments de sa signification. Contrôle mutuel de la puissance et création collective de sens : le titre sur lequel s'ouvre cet ouvrage est le thème de son achèvement." Georges Balandier, Sens et puissance. Les dynamiques sociales, Paris, PUF, 1971, p. 299



~



www.linkedin.com/pub/christine-tully-sitchet/31/981/49b/

https://www.facebook.com/christine.sitchet