Fiche Personne
Photographe Critique d’art Animateur/trice Artiste multimédia

Steven Moussala Lumiere

République du Congo, France

Français

Né en 1986 à Brazzaville au Congo, Steven Lumière Moussala vit et travaille entre l’Europe et l’Afrique.

Artiste plasticien, auteur photographe, commissaire d’art contemporain indépendant, Steven est l’un des co-fondateurs du Club International des Artistes Contemporains « C.I.A.C » qui est un regroupement d’artistes : photographes, vidéastes, sculpteurs, peintres et autres. Ce collectif travaille à la promotion de l’art contemporain à l’échelle internationale avec plusieurs associations artistiques et culturelles d’Europe, d’Asie, d’Afrique et d’Océanie.

Les œuvres de Steven Lumière Moussala sont généralement marquées par le souci de restituer au plus près la réalité du quotidien, sous forme d’installations photographiques qui intègrent des textes, du son, de la lumière et de la vidéo.

Diplômé des Arts-Plastiques de l’Université de Haute Bretagne de Rennes 2 et une formation aux Beaux-arts de Rennes, il est actuellement moniteur à l’Université de Rennes 2.
Il mène en parallèle des recherches sur l’histoire de la photographie du Congo, entamées avec le projet Taxi-Photo (2009), qui le conduisent à participer à des colloques et à des conférences en France et ailleurs tout en continuant d’animer des ateliers d’art et à participer à des résidences artistiques dans différents espaces géographiques : France, Afrique, Roumanie, Pologne, Liban, Chine…

Steven développe depuis les années 2000 un concept d’art-significatif, s’inspirant des démarches des Humanistes qu’il nomme : « Kimuntu ». Dans son travail bat le pouls des forces telluriques des terres congolaises ; forces qui incitent à la créativité en allant puiser au plus profond de son Kimuntu, la sève nécessaire aux libations qui instituent le rendez-vous du signifiant et du signifié, du réel et de l’imaginaire dans un jeu de clair-obscur. Ses œuvres sont un lieu de dialogue avec l’altérité où l’image devient moyen de relier puis thésauriser des mémoires fécondantes et « fécondantées ». Mémoires qui enrichissent par ce qu’elles se détachent du ressassement de la haine de l’autre et de la rancune. Regarder son travail artistique, c’est fixer l’objectif au point d’entrer dans la chambre noir pour en sortir grandi et encore un peu plus humain.

En 2010, l’Académicien des Beaux-arts de France, Maître Lucien Clergue en découvrant le travail de Steven Lumière Moussala à Dol en Bretagne à l’occasion du Mois International de la Photographie Éclectique (M.I.P.E), a écrit : « Le bien aimé Steven Lumière Moussala qui a su protéger son nom dans ses œuvres ». Steven Lumière Moussala représente cette année la France aux Jeux Olympiques de Londres et exposera ses œuvres au Musée de Londres avant d’aller exposer en Chine et au Japon. Son travail intitulé  » La Bretagne vivante  » sera présenté au Quebec à la galerie « Africa Museum ».