Fiche Personne
Chanteur/euse

Zeynab Habib

Bénin

Français

Biographie et parcours de l’artiste

De son vrai nom Zeynab HABIB Oloukèmi, la star béninoise est née en Côte d’Ivoire, où elle a grandi. Rentrée au pays (Bénin) en 1993, elle intègre le Collège d’Enseignement Général d’Allada (CEG Allada) où elle fit le second cycle en série A. Mais comme les dieux de la musique l’appelaient, la jeune ZEYNAB abandonna les cours pour regagner Cotonou. Qui pouvait s’imaginer, ce fut le début de sa carrière musicale. Ainsi en 1995, lors d’un récital au CEG Sègbeya (Cotonou) elle fut le sujet d’attention du groupe Super Quartz, qui, plus tard, fit d’elle leur chanteuse principale. Grâce à ce groupe elle a eu l’opportunité de travailler, en tant que choriste avec une multitude d’artistes à savoir : Fifi Rafiatou, Awilo Logomba, Jacky Rapon, Jimmy Hope, Nel Oliver (fespam, Congo), Back Médio, Kiri Kanta, Madou Isbath etc. Sans oublier les séances de studio avec des artistes tels que : Sagbohan Danialou, Tohon Stan, Ambroise Akoha, Bless Antonio, Eric Thomson, SK Punto, les frères de sang, H2O, Robinson Sipa, Jean Adagbénon, Rabbi slow, PD Symph, Houens Tieno, Bizengor, le groupe Ardiess, Imran ; elle a rencontré également de célèbres artistes comme Ismael Lô, Manou Dibango, Pierrette Adam’s, Nayaka Bell, Brenda Fassi, Claudy Siar, Fred Labiche (manager du groupe Kassav), Extra Musica, Epé et Kum, Sam M’brendé, Laurent Laka, Kris, Makoma, Aïcha Koné, Gadji Celi, Magic Systèm, Savan Alla, Meiway, Aurlus Mabélé, le groupe Africando, Boncana Maïga, Tabuley Rochero, et bien d’autres. Plus tard en 1997, elle rejoint le groupe, Pentium Plus créé occasionnellement pour des animations à l’ex SHERATON HOTEL et en suite au bar du NOVOTEL ORISHA. En 2000, elle fut sollicitée par Théophile d’Almeida pour animer son karaoké : Karaoké Bar chez Alex pendant une période de 1an 7 mois. Outre la chanson, elle a pris part en tant qu’actrice au tournage d’un film réalisé par des chinois au Bénin et également à une publicité. Je suis artiste à part entière, chanteuse, peintre et chorégraphe nous a-t-elle confié. Tout ce chemin parcouru a contribué à l’édification de l’expérience musicale de cette idole de la musique que représente Zeynab et a fait d’elle ce que nous voyons aujourd’hui.
En été 2001 elle était en France pour l’enseignement. Bon nombre de célébrités y ont apporté leurs touches : Tony Allen, batteur de feu Fêla Anikulapko Kuti, passi, du groupe Bisso na Bisso, les musiciens d’Alpha Blondy, de King Mensah, de Teri Moïse, et de Tonton David, dans un luxurieux studio parisien appartenant à un groupe de rock français. Son album INTORI tiré en 6000 exemplaires, comporte 14 titres, chanté dans différents rythmes et langues du pays. Sortie le 22 Février au VIP CLUB, il marque son entrée dans le monde des artistes de la chanson et fait l’objet d’un best seller. Après avoir fait la fierté de soirées grooves et des différents karaoké enivrants par le biais des meilleures interprétations de tubes européens et américains, la princesse de Sakété a su s’aguerrir et asseoir un talent incomparable. Officiellement présenté il y quelques mois seulement à la presse, l’album  » d’un endroit à l’autre défraie la chronique sur les ondes, des titres bien soignés où la rythmique américaine est fortement soutenue par des sonorités puisées du tiroir national. Sur cet album, l’artiste chante en yoruba, en français et en anglais, ce qui lui donne la particularité d’un album à caractère universel avec plusieurs cultures qui s’y brassent. Notons que Zeynab a su susciter l’admiration de plusieurs artistes confirmés sur le plan international, Alpha Blondy, Tonton David pour ne citer que ceux-là. Notion de soutien à la voix juvénile qui s’atèle à véhiculer des messages d’amour, de paix, de solidarité et d’entraide dans ses chansons.
! Influente sur la scène musicale, la j.lo béninoise a dicté sa loi à ses adversaires que sont Folake Umosen du Nigéria, Aby Ndour du Sénégal, Lady D du Nigéria et Adja Soumano du Mali et a remporté le trophée kora 2005 dans la catégorie meilleure artiste féminin de l’Afrique de l’ouest. Quel riche palmarès !

Hector Tovidokou