Fiche Personne
Plasticien/ne

Moridja Kitenge Banza

République démocratique du Congo

Français

Après avoir enseigné pendant un an à l’École des Beaux – arts de Lubumbashi, en 2003 il poursuit ses études en art à l’École Régionale des Beaux-arts de Nantes en France, où il obtient en 2008 le Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (Master 2).

Il participe à plusieurs expositions nationales et internationales, « Géométrie variable » au centre culturel Français de Phnom Penh au Cambodge, « Popisme » au Lieu Unique à Nantes, « Sécurité, Qualité, Précision, Innovation, Modernité » à l’abbaye du Ronceray à Angers…

Son travail est un chantier en cours. Moridja Kitenge Banza accumule les matériaux lui servant à construire sa propre identité, inscrite au sein d’une famille-monde, reprenant à son compte pour mieux s’en affranchir, les mots de Edward Saïd (in « Culture et impérialisme »), selon lequel les identités n’existent pas et ne sont que des constructions imaginaires. Se réappropriant les codes des représentations culturelles, politiques ou sociales, il réinvente un univers déniant toute donnée géographique comme processus identitaire, celui-là même utilisé par les anciens colons pour enfermer les indigènes et les priver de la liberté de s’inventer. Moridja Kitenge Banza fabrique ses propres outils pour mieux investir le territoire de l’autre affirmant ainsi la pertinence de sa propre singularité. Puisant dans les réalités actuelles ou anciennes, il organise, assemble, trace des figures, tel un géomètre, se dotant des instruments de mesure de cette maison-monde qu’il souhaite construire à son usage et à celui des autres

Moridja Kitenge Banza a remporté le Grand prix Leopold Sedar Senghor de la 9ème biennale de l’art contemporain de Dakar en mai 2010.

English

Born in Kinshasa, in Democratic Republic of the Congo, in 1980, Moridja Kitenge Banza is graduated in Plastic arts of the Academy of Arts of Kinshasa.

Having taught during one year the School of the Beaux- arts of Lubumbashi, in 2003 he pursues his studies in art at the Regional School of the Beaux- arts of Nantes in France, where he obtained in 2008 the Upper National Diploma of Plastic Expression (at the end of his studies).

He participates in several national and international exhibitions,  » variable Geometry  » to the French cultural center of Phnum Penh in Cambodia, « Popisme » in « le Lieu Unique » in Nantes,  » Safety, Quality, Precision, Innovation, Modernity  » in the abbey of Ronceray in Angers…


His work is a current construction site. Moridja Kitenge Banza accumulates materials being of use to him to build its own identity, registered within a family-world, taking responsibility to free himself from it better, Edward Saïd’s words (in  » Culture and imperialism « ), according to whom the identities do not exist and are only imaginary constructions. Réappropriant the codes of the cultural, political or social representations, he reinvents a universe denying any datum geographical as identical process, that one even used by the ancient colonists to lock the natives and deprive them of the freedom to invent themselves. Moridja Kitenge Banza makes his own tools to invest better the territory of other one so asserting the relevance of its own peculiarity. Drawing from the current or ancient realities, he organizes, assembles, draws figures, such a land surveyor, being equipped with measuring instruments of this house-world which he wishes to build in his usageand to that of the others.