Fiche Personne
Metteur/se en scène Comédien(ne)

Nicolas Saelens

Français

Fonde la Cie Théâtre Inutile en 1994. Il suit un par­cours-école à tra­vers ses pre­miè­res mises en scène à par­tir de tex­tes clas­si­ques : Le Mariage Forcé de Molière (1994), La dou­ble incons­tance de Marivaux (1995) et Huis-Clos de Sartre (1996). En 1997, la créa­tion du spec­ta­cle Le Misanthrope et l’Auvergnat de Labiche mar­que un moment impor­tant dans son par­cours, celui d’être reconnu pro­fes­sion­nel­le­ment.

1998 et 1999, il tra­vaille au Cameroun. Met en espace des lec­tu­res publi­ques Lire en fête – théâ­tre contem­po­rain avec des comé­diens came­rou­nais à Douala et Yaoundé. Il met en scène le spec­ta­cle Biokysedi, tex­tes d’auteurs came­rou­nais Lafortune Dikaho, Joël Ébouémé, Joseph Tchamko, Serge Fayou, Kouam Tawa et Kossi Efoui, qui sera joué dans les quar­tiers de Douala.

À son retour du Cameroun en 2000, il créé Du lundi naît un mardi? de Bertolt Brecht, à Amiens.

En 2001 par­ti­cipe à la créa­tion du Groupe Laboristo, à Saint-Étienne (42), qui per­met à des artis­tes, ayant perdu ou n’ayant pas encore acquis leur sta­tut d’inter­mit­tent, de tra­vailler dans des condi­tions pro­fes­sion­nel­les. Deux créa­tions en sont nées : Au fil de soie, caba­ret, en 2001 et L’Arbre à corps tex­tes de Nicolas Bélier, Cédric Boyaud, Norbert Martin, Christian Soleil, en 2002.

Depuis 2001, inter­vient en milieu car­cé­ral en pro­po­sant aux déte­nus de tra­vailler à cons­ti­tuer son pro­pre lan­gage poé­ti­que avec Poésie en matière. Ces inter­ven­tions ont nourri la créa­tion Le sas de Michel Azama en 2003. Retrouve l’auteur Kossi Efoui avec la créa­tion En atten­tes à… ? de Kossi Efoui et Raymond Godefroy en 2005, puis en 2006 avec Le Corps liquide de Kossi Efoui. En 2008, Concessions de Kossi Efoui et son préam­bule Happy End de Kossi Efoui.

Prépare actuel­le­ment les mises en scène de Enfant, je n’inven­tais pas d’his­toi­res? en col­la­bo­ra­tion avec la com­pa­gnie Tulonfogo de Ouagadougou et de Oublie !