Fiche Personne
Dessinateur/trice Scénariste

Alassane Aguelasse

Niger

Français

Journaliste, caricaturiste et actuel directeur de publication de l’hebdomadaire satirique, La hache, « hebdomadaire nigérien d’informations satiriques et d’opinions » qu’il a créé en 2001 (après une première tentative de 1995 à 1997), Aguelasse est aussi l’une des rares figures marquantes du 9e art nigérien. Ayant commencé sa carrière en illustrant un ouvrage de Bania Mahamadou Say, Gabdi : satire en 1990, Aguelasse a édité en 1994 sur financement de la Coopération française, un recueil humoristique d’une cinquantaine de pages en noir et blanc intitulé Aguelasse et les femmes. Il a également publié sous forme de planches de BD des satires politiques et sociales. Ce fut notamment le cas dans Haské (‘lumière’ en haoussa), le premier journal privé du Niger, avec un personnage, Abdou le râleur, entre 1997 et 1999, puis dans un autre hebdomadaire avec lequel il a débuté, Le Paon Africain, premier hebdomadaire satirique du pays, où il avait créé le personnage de Tchiwaké entre 1993 et 1994. En 2007, en avant-dernière page de La hache nouvelle, Aguelasse publie une petite BD, Ayouba, le tyran du foyer, financée par Oxfam-Québec et réalisée avec l’ONG Fevvf « dans le cadre des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux enfants ». Auparavant, Alassane Aguelasse avait réalisé Un tueur sournois, une BD de sensibilisation sur le SIDA pour le projet Population, qui fut diffusée dans toutes les écoles du Niger. De nos jours, il publie régulièrement une série Taxi Portière 007 dans La Hache et dessine la une de son journal (qui tire à 1 000 exemplaires). Aguelasse a également collaboré comme dessinateur de presse à d’autres journaux : l’hebdomadaire Sahel Dimanche et le bimensuel Anfani.