Fiche Personne
Littérature / édition

Bouba Touré

Ecrivain/ne
Mali

Français

Il avait joué dans Safrana Ou Le Droit à La Parole (durée,1978) le film de Sidney Sokhona dans lequel Bouba Touré joue son propre rôle.

Né dans la ville de Tafacirga en 1948 – puis au Soudan français, aujourd’hui au Mali -, il arrive en France en 1965, à 17 ans. Touré a vécu à la résidence de travailleurs migrants Foyer Pinel à St Denis, travaillant à l’usine Chausson jusqu’en 1969, date à laquelle projecteur à Cinéma 14 Juillet Bastille à Paris. Photographe depuis les années 1970, Touré a documenté la vie et les luttes des travailleurs migrants, créant une archive photographique intégrée à la production vidéo depuis 2008. Touré a fondé l’Association culturelle des travailleurs africains en France en 1971 et, avec 14 autres anciens travailleurs migrants et militants, coopérative agricole Somankidi Coura, au Mali, en 1977 : ici – la tache rurale le long du fleuve Sénégal d’où est parti l’exode massif vers les villes et l’Europe – Touré a voulu proposer une voie alternative à l’agriculture de subsistance, notamment après la sécheresse sahélienne de 1973. Années 1980, Touré a a exposé et enseigné dans les milieux associatifs et les travailleurs migrants et plus récemment dans les institutions artistiques internationales, exposant entre autres au Centre Pompidou, au HKW Documentary Forum et au Cabinet Archives à Berlin, au Kunsthall à Trondheim, du Savvy Contemporary, au Festival de Teatro Forum Kaddu Yaraax, au sommet de l’art à Dhaka. En 2015, il publie le livre Notre gîte à Saint Deniset son travail photographique a été présenté aux Rencontres de Bamako 2019.

Il travaille beaucoup avec des artistes Raphaël Grisey: depuis 2006 des projets comme coopérative (2008) et Semis de Somankidi Coura. Archives génératives, une recherche de longue haleine sur la permaculture et une archive coopérative qui rassemble textes, sons, images, réalisations cinématographiques, et recherches autour de l’histoire panafricaine Somankidi Coura, la lutte pour la libération des travailleurs migrants et paysans en France et en Afrique de l’Ouest, pense des politiques de décolonisation à l’agriculture, la migration, les soins, la terre et les archives. Avec Grisey, Touré boucle un long métrage en 2021.

(source : https://kianoushs.com/deces-du-photographe-et-militant-malien-bouba-toure/)

English

Born in Tafacirga, 1948, former French Sudan, when he arrived in France in 1965, Touré lived in the migrant worker housing Foyer Pinel in St Denis. In 1969 Bouba started to work as a projectionist at Cinema 14 Juillet Bastille in Paris. A photographer since the 1970s, Touré has been documenting the lives and struggles of migrant workers, and of the agricultural cooperative of Somankidi Coura in Mali. Since 2008, this working photographic archive has been complemented by video productions. Touré co-founded the ACTAF (Cultural Association of African Workers in France) in 1971 and the Cooperative of Somankidi Coura in 1977. Since 2006 he has worked with Raphael Grisey to whom we owe their fantastic artistic collaboration.
Partager :