Fiche Personne
Metteur/se en scène Acteur/trice

Georges M’Boussi

République du Congo

Français

Georges M’Boussi
Prix du Jury du spectacle « L’Etat Honteux » de Sony Labou Tansi, Bacau 06, Roumanie.
Depuis une vingtaine d’années Georges M’Boussi a eu le privilège de travailler auprès des plus prestigieux maîtres de théâtre : Sony Labou Tansi pour le Congo et Daniel Mesguich pour la France, pour ne citer qu’eux.

Pendant les années 80, le Théâtre National Congolais lui permet d’acquérir et de maîtriser toutes les techniques de l’art dramatique. Son ivresse de théâtre, le conduit parallèlement vers le théâtre indépendant de Brazzaville. Il y fait ses premières armes de comédien et de metteur en scène avec Emmanuel Dongala, Caya Makhélé et bien d’autres.

Il entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris dans la classe de Pierre Vial. Dès cet instant son destin s’accélère, il joue dans de nombreuses créations telles : « Antoine m’a vendu son destin » de Sony Labou Tansi au festival des Francophonies, « Le glorieux destin du maréchal Nnikon Nniku » de Tchicaya U’ Tamsi, mise en scène de Gabriel Garran, « Les Nègres » de Jean Genet, mise en scène Gilles Chavassieux, « Andromaque » de Jean Racine, mise en scène de Daniel Mesguich.

Le célèbre Festival d’Avignon devient un passage obligé « En attendant Godot » de Samuel Beckett, mise en scène Alain Timar, « Le mât de cocagne » de René Depestre mise en scène Gérard Gélas. Il continue sa carrière de comédien au Théâtre Firmin Gémier à Antony « Le jeu de l’amour et du hasard » de Marivaux, « Le revisor » de Gogol, mise en scène François Kergourlay. Il la poursuit aux pays de la Loire avec « Le gardien » de Harold Pinter, mise en scène Jack Percher. D’autres projets le ramènent à ses origines « Malaki ku m’bongui », « L’état honteux » de Sony Labou Tansi, « Le ventre de la terre » de Florent Couao Zotti, « Andromaque en Abomey » d’après Jean Racine qu’il met en scène. Il est l’actuel directeur artistique de la compagnie Zenga-Zenga Théâtre.