Fiche Personne
Réalisateur/trice

Laurent Cantet

France

Français

Né à Melle (France) en 1961.

Diplômé de l’Idhec en 1994 (où il entre en 1986), Laurent Cantet débute sa carrière en signant pour FR3 un documentaire (« Un été à Beyrouth », 1990), avant de devenir l’assistant de Marcel Ophüls sur « Veillées d’armes » (1994), sur le conflit en ex-Yougoslavie. Il réalise ensuite deux courts métrages, « Tous à la manif », qui obtient le Prix Jean Vigo 1995, et « Jeux de plage », la même année.

Auteur de plusieurs documentaires, Cantet se voit confier par Pierre Chevalier, responsable de l’unité fiction de la Sept-Arte, la réalisation des « Sanguinaires », un des volets de la collection de courts métrages consacrés à l’An 2000. Toujours à l’initiative d’Arte, le cinéaste réalise son premier long métrage « Ressources humaines », une crise familiale (la relation père-fils) sur fond social (l’application de la loi sur les 35 heures et ses dérives). Le film obtient le César de la meilleure première oeuvre.

Pour « L’Emploi du temps » (2001), son deuxième long métrage, il réunit Karin Viard et Aurélien Recoing dans une libre adaptation de la vie de vie de Jean-Claude Romand, un menteur pathologique qui avait abusé son entourage pendant près de vingt ans.

English

Movie director Laurent Cantet was born in Melle (France) in 1961.

He studied at the IDHEC in Paris from 1986 until 1994. During those years, he made several short films, including « Tous à la manif » (1993), winner of several awards, including the Prix Jean Vigo. In 1995, he directed « Jeux de plage », winning short of the Special Jury Prize at Belfort Festival and, in 1997, the medium-length film « Les sanguinaires ».

« Ressources humaines » (« Human Resources », 1999), his first feature film, won the New Directors Award at San Sebastian and is one of the films participating in The Backwash: Cutting Edge of French Cinema retrospective at this year’s Festival. It also won the Césars for Best First Film and Most Promising Young Actor (Jalil Lespert).

His filmography continued with « L’emploi du temps » (« Time Out », 2001), Golden Lion at Venice, « Vers le sud » (« Heading South », 2005), a competitor at Venice, and Entre les murs (The Class, 2008), Golden Palm at Cannes, all screened in San Sebastian Festival’s Zabaltegi-Pearls section.

For television he has made the documentary short « Un été à Beyrouth » (FR3, 1990) and « Les inventeurs » (TV5, 1996).