Fiche Personne
Dessinateur/trice Illustrateur/trice Scénariste

Didier Kassaï

République centrafricaine

Français

Né en 1974. Centrafrique. Dessinateur / Scénariste.
Didier Kassaï commence sa carrière en 1997 comme dessinateur de presse pour le quotidien Le Perroquet. Puis il suit une série de stages dans la BD, d’abord en Afrique (Bangui, Libreville, Yaoundé et Kinshasa), puis à Bruxelles.

En 1998, Kassaï est présent au Festival des Journées africaines de la bande dessinée de Libreville (JABD).

Deux ans plus tard, il participe à l’exposition À l’ombre du baobab, qui est présentée au Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (France).

Puis il prend part aux collectifs Africa Comics 2003 en Italie et à Shegué au Cameroun (qui ne fut jamais diffusé). Il s’ensuit en 2004 une histoire d’une dizaine de pages, Les exclus, éditée par TNT dans Le Journal de la rue (Montréal), sur un scénario de Clotaire M’bao Ben Seba.
Il participe également aux 7 numéros du journal centrafricain Sanza bédé.

En 2005, il dessine des albums pédagogiques pour la jeunesse dans le cadre du projet Educa 2000, pour lequel il crée avec Olivier Bombasaro, le personnage du petit pygmée Gipépé pour l’éditeur Les classiques ivoiriens. Cette série contiendra plusieurs titres : Gipépé le pygmée, Gipépé et le bébé, Gipépé et la fièvre remonla, Gipépé et les exploiteurs de bois.

En 2006, il gagne avec Azinda et l’horreur d’un mariage forcé, le prix décerné par l’ONG italienne Africa e Mediterraneo. La même année, il reçoit le premier prix du concours Vues d’Afrique avec Bangui la coquette, décerné à l’occasion du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

En dehors de Vies volées et Une journée dans la vie d’un Africain d’Afrique, œuvres collectives publiées en Europe, Didier Kassaï a publié deux albums individuels sur le continent. En 2005, il sort Aventures en Centrafrique (Les classiques ivoiriens) avec Guy Eli Mayé et Olivier Bombasaro (au scénario), qui sert de support pédagogique à l’apprentissage de la langue française dans les écoles centrafricaines.

En 2008, il adapte l’un des grands romans de la littérature centrafricaine, L’odyssée de Mongou (écrit à l’origine par Sammy Mackfoy) à Bangui aux éditions Les rapides. Kassaï a également publié plusieurs fois dans Planète enfants dans la rubrique Personnage célèbre (2 planches par numéro).

En 2009, il participe au collectif La bande dessinée conte l’Afrique publié à Alger par Dalimen Éditions à l’occasion du PANAF (Festival Panafricain d’Alger).

En 2010, Kassaï illustre pour la maison d’édition Cauris, un album de jeunesse, Kwame Nkrumah, il rêvait d’unifier les Africains, sur un texte de Kidi Bebey.

Il devait publier un autre album, Pousse pousse, prix du meilleur projet au FIBDA 2010, chez un éditeur algérien, en 2011, mais le projet a malheureusement été repoussé.

Didier Kassaï est également visible dans les deux collectifs d’auteurs africains que sont Africa comics 2003 et Africa comics 2005-2006. Enfin, en septembre 2013, il illustre aux éditions Planètes rêvées (France) un album pour enfants de la Centrafricaine Adrienne Yabouza : Méchante nuit.