Fiche Personne
Plasticien/ne Designer

Godfried Donkor

Ghana

Français

Godfried Donkor peint des balles qui varient comme des valeurs de bourse.
L’homme a une valeur, celle de la balle qui le troue.
Combien d’années d’étude, de pensée, combien de laboratoires de recherche, de docteurs en physique et en aérodynamique, pour créer une balle parfaite qui vole dans les airs, légère comme le nuage et transperce la chair, violente comme l’orage.
Combien d’années de vie, de travail, combien d’embrassades d’enfants, d’amour sont arrêtés par une seule balle.
Donkor prend un élément, une image, un objet et le révèle, lui donne une force grave. Grâce à la juxtaposition d’images, au rapprochement visuel, il fait acte d’analyste engagé, il nous fait partager sa vision du Monde et de son histoire. C’est une oeuvre coup de poing, qui nous rend plus éveillés à chaque lecture.
Un revolver plaqué sur une cotation de bourse. Un revolver muet comme les chiffres, tous les deux muets à la souffrance. D’une détonation, en un instant une valeur élimine des êtres, des travailleurs, bouleverse des destins.
La Bourse, combien de victimes ? L’homme et la femme ont une valeur, le corps qui les porte.
Ce corps combattant, montré, vendu, ce corps sali, sublimé, Donkor l’a mis au centre de son oeuvre.
Boxeurs mythiques, Madonna de calendrier, corps exposés aux yeux des foules, achetés des millions de fois. Combien de secondes, de coups, de regards, sur un ring, devant une machine, dans un champ, dans la rue.
Combien pour ta force de frappe, ta force de travail ? Combien pour ton corps ? Pour combien de temps.

Parcours…
Ses peintures, ses collages sont des résumés visuels, des synthèses rapides de la société : le corps magnifié, le corps acheté, l’être nié. Le vide de l’apparence.
Godfried Donkor est un peintre du raccourci. Ses images d’une grande beauté plastique ouvrent nos yeux jusqu’à ce que nous voyons. L’intelligence au Monde n’est pas donnée, elle se conquiert.
L’oeuvre de Donkor est puissante comme un boxeur lucide, elle frappe à l’endroit juste.
Godfried Donkor est né en 1964 au Ghana. Il vit, travaille et enseigne aujourd’hui en Grande-Bretagne.
Prix de la révélation à la biennale de Dakar en 1998, lauréat des « bourses transafricaines d’échanges » Afrique en Créations / Unesco en 1999, il a participé à des expositions collectives à Mexico et New-York et s’est vu consacrer plusieurs expositions personnelles à Londres.

English

Donkor was born in Kumasi, Ghana and moved to London in 1973 where he later studied art and art history at St Martins College of Art (1989) and the School of Oriental and African Studies (1995). He also studied Post graduate painting at Escolla Massana in Barcelona, Spain (1991).
He paints and works in mixed media collages and printmaking,he has also started working in video. Dominant themes in his work have included the iconography of mass media. Mixing styles and imagery from conflicting sides of the political and cultural divides; Donkor’s work emphasizes creolization as the creative force emerging from the reciprocity of language, culture, and social interaction.

He featured in biennial exhibitions in Salamanca (2003), Venice (2001), Havana (2000) and Dakar (1998), « Pin Up », Tate Modern (2003/4), « Around the World in 80 days », ICA, (2006), group shows in Austria, Belgium, Ghana, Luxembourg, Mexico, Norway, Spain, Trinidad and Tobago, Turkey, South Africa, UK and the USA.
Donkor has held several solo exhibitions since 1995 in Belgium, France, Germany, Poland, Ghana, Senegal, Sweden, South Africa, UK and USA. In 2010 Donkor was approached by Puma sports to design a new football kit for the Ghana National Football team.