Quelques données sur l’alphabétisation et la scolarisation

Print Friendly, PDF & Email

La proportion d’analphabètes chez les adultes de 15 ans et plus est globalement restée stable entre 1990 et 1997 dans les pays d’Afrique francophone. Le taux d’analphabétisme tourne autour de 80 % au Niger et au Burkina Faso, autour de 25 % au Cameroun et au Congo, sachant que ces statistiques nationales cachent de fortes disparités régionales. Sur 17 pays où l’on dispose de chiffres, 11 comptent plus de 50 % d’adultes analphabètes. Partout, la proportion de femmes analphabètes est plus importante que celle des hommes.
Le taux net de scolarisation est le rapport entre l’effectif total des élèves officiellement en âge de scolarisation dans le primaire et l’effectif total des personnes en âge de scolarisation qui suivent réellement des cours dans le primaire. Ce taux de scolarisation a augmenté dans tous les pays entre 1990 et 1996. Les pays où les enfants sont le plus scolarisés sont le Togo (81 %), le Bénin, le Sénégal et Madagascar (60 à 65 %). Sur les 11 pays pour lesquels on dispose de données, 5 ont un taux de scolarisation inférieur à 50 %. Pour l’enseignement secondaire, les données chiffrées sont beaucoup moins nombreuses. Le taux net de scolarisation est inférieur à 10 % sauf à Djibouti, en République Démocratique du Congo et au Togo. Les filles sont moins scolarisées que les garçons.
La hausse du taux de scolarisation primaire dans tous les pays n’a donc pas entraîné de baisse de l’analphabétisme, au contraire.

Source : UNESCO, Rapport mondial sur l’éducation, 2000.///Article N° : 3181

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire