Fiche Structure
Jan Vrijman Fund
Adresse : Kleine-Gartmanplantsoen 10 1017 RR AMSTERDAM
Pays concerné : Pays-Bas
Téléphone(s) : +31 (0)20 6273329

Français

Introduction

Le Jan Vrijman Fund fournit des moyens financiers pour des projets de documentaires dont le but est le développement de la recherche, des scripts, de la production, de la réalisation, de la distribution et des ventes. De plus, d’autres activités pour la promotion, la production et la distribution de documentaires, comme par exemple l’organisation d’ateliers, de festivals du film documentaire et autres programmes éducatifs, sont également susceptibles d’être subventionnées.

Le principe de base du fonds de financement est, grâce au soutien du fonds, de permettre la réalisation de projets qui n’auraient pas pu être réalisés, ou en moindre mesure, sans ce soutien.


Jan Vrijman (1925-1997)

Le Fonds porte le nom du co-fondateur et de l’instigateur de l’International Documentary Filmfestival Amsterdam, Jan Vrijman.

Jan Hulsebos, né le 12 février 1925 à Amsterdam, a adopté le nom de réseau Vrijman (note du traducteur: littéralement « homme libre ») au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Il tenta sans relâche, comme il le dit lui-même, de « mettre à nu la réalité informelle » et ce en qualité successivement de journaliste, de metteur en scène et d’éditorialiste.

En 1986, Jan Vrijman décida, après avoir réalisé et produit une cinquantaine de courts métrages, d’arrêter de faire des films. Dès lors, il souhaita se consacrer exclusivement à la rédaction de sa colonne quotidienne dans le journal amstellodamois Het Parool et prêter son soutien à l’IDFA. Cette organisation, qui venait juste d’être créée, était à ses yeux aussi intéressante qu’importante.

De 1989 à 1991, il fut co-directeur de l’IDFA, fonction qu’il occupa jusqu’à sa mort. De son vivant, des projets étaient en cours pour la création d’un fonds d’aide aux réalisateurs de films originaires de pays en voie de développement. Il fut un fervent défenseur de cette entreprise, surtout en raison de la censure appliquée précisément dans ces pays et rendant d’autant plus urgente la nécessité d’aider les réalisateurs indépendants. En outre, les moyens financiers pour la réalisation des films sont souvent entre les mains du pouvoir en place ce qui en rend l’accès très difficile pour les réalisateurs de documentaires indépendants.

Lors de l’IDFA 1996, Jan Vrijman accorda une dernière interview. C’est devant un public très nombreux que le réalisateur, journaliste et instigateur de l’IDFA se prononça sur ses 10 films favoris, sur son oeuvre et sur sa vie tumultueuse. Nous avons perdu un homme de grande valeur et le Fonds saura toujours faire honneur à celui dont il porte le nom.

Ally Derks (Direction de l’IDFA)
International Documentary Film Festival Amsterdam

English

The Jan Vrijman Fund
IDFA established the Jan Vrijman Fund in 1998 to generate more attention for the voices of filmmakers in the developing world, to stimulate local film cultures and to turn the creative documentary into a truly global film art.

History
For the last nine years, the Jan Vrijman Fund has been granting contributions for script development, production and postproduction of documentaries in developing countries.

In addition to individual film projects, the Fund also supports projects that promote local documentary production and distribution in general, such as workshops and documentary film festivals.

In fact, the Fund has collaborated with several festivals to get the films that it has subsidised screened.

Jan Vrijman (1925-1997)

The fund bears the name of the inspiration behind and former co-director of the International Documentary Film Festival Amsterdam, Jan Vrijman.

Born in Amsterdam, on 12 February, 1925, Jan Hulsebos joined the Dutch Resistance during the second world war, taking the nom de guerre Vrijman (« Freeman »).

He continually tried, as he himself put it, to « expose informal reality ». This he did successively as a journalist, director and columnist.

Having directed and produced almost 50 films, in 1986 Jan Vrijman decided to give up making them. From that moment on, he would devote himself entirely to his daily column in Amsterdam’s Het Parool newspaper and to the recently-founded IDFA, which he considered a wonderful and important event.

He was Co-Director of the IDFA between 1989 and 1991, and remained a member of its Executive until his death. Plans for the establishment of a fund for filmmakers from developing countries had already been initiated during his lifetime.

He was a great supporter of them, not least because it is in those nations that censorship is often at its strongest and so independent filmmakers deserve as much support as possible. The means to produce films are usually in the hands of the establishment, making access to them very difficult for independent documentary makers.

Jan gave his last interview during IDFA 1996. Before a sellout audience, Vrijman the filmmaker, the journalist and the inspiration talked about his 10 favourite films, his work and his own highly-eventful life. We miss him. The Fund will proudly honour his name.

Ally Derks (Director, IDFA)


Coordinator: Isabel Arrate Fernandez
Assistant: Mélanie de Vocht