Fiche Structure
Des Cinémas pour l’Afrique
Adresse : 15, rue Jules Ferry 93170 Bagnolet
Pays concerné : France
Téléphone(s) : 01 48 07 59 19

Français

L’Association Des Cinémas pour l’Afrique, dont la création a été annoncée lors d’une conférence de presse à Ouagadougou au FESPACO 2009, a pour mission la rénovation des salles de cinéma en Afrique et parie sur la réouverture de certaines salles. Elle a été lancée à l’initiative du cinéaste mauritanien Abderrahmane Sissako, réalisateur de « La Vie sur terre » (1998), « Heremakono » (2002) et « Bamako » (2006). Ce projet propose le développement de la projection numérique 2K : un moyen de palier aux problèmes actuels de l’exploitation et de la distribution en Afrique.
Le premier projet de l’Association est la réouverture du Soudan Ciné de Bamako.
Implanté dans un quartier animé de Bamako, le Soudan Ciné, fermé depuis 14 ans, était l’une des principales salles de la capitale malienne, de sa création à l’époque coloniale jusqu’à son apogée dans les années 1970. C’est grâce à ce cinéma qu’est née la vocation d’Abderrahmane Sissako, réalisateur mauritanien ayant vécu son enfance dans la capitale malienne.

L’association incite à lever des fonds auprès de donateurs publics et privés. Plusieurs contributeurs ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt : Tomota, CNCM, UEMOA, Europa cinémas, le ministère des Affaires étrangères et européennes, Culturesfrance…

Aujourd’hui, il est plus facile de voir un film africain en Europe que sur les écrans africains. Le continent africain manque de salles de cinéma. Les salles emblématiques des capitales africaines ont été détruites ou fermées, comme Le Paris à Dakar, Les studios à Abidjan ou, très récemment, Le Wouri et l’Abbia, les deux dernières salles du Cameroun, qui vient ainsi rejoindre la longue liste des pays privés de salles de cinéma.