Fiche Structure
National Film Organization (NFO) – Syria
Organisation Nationale du cinema (NFO)
Adresse : Mohammad Al Ahmad (+ 963 11 334 7120) Raafat Sharkas (+963 11 333 18 84) 26, rue Takriti Rawda – Damas
Pays concerné : Syrie (République arabe syrienne)
Téléphone(s) : +963 11 333 42 01
Site web : www.cinemasy.com

Français

L’Organisme général du cinéma syrien
Durant ces trente dernières années, l’Organisation Nationale du cinema (NFO), créée en 1963 sur le modèle soviétique du Mosfilm, a été le producteur quasi unique de cinéma en Syrie. Elle a aussi joué le rôle de distributeur des films étrangers.
Ce n’est qu’en 1975 avec l’arrivée des premiers réalisateurs ayant étudié en URSS, que la NFO a réellement commencé son activité cinématographique. Elle produit des films de fiction et des documentaires.
Le secteur privé est quasiment inexistant en raison des conditions politiques locales et de l’absence de marché.
Celui-ci, très réduit, est dominé par les films américains et arabophones.
Pour les professionnels, l’urgence se trouve dans la diversification de la production locale afin de préserver un cinéma national.

Fonds publics disponibles / Public funding available:
En 2006, environ 150 millions SYP (2.239.000€) qui vont directement à l’Organisation Nationale du cinema (NFO) qui a le droit de demander une aide supplémentaire en fin d’année. Cette aide est conditionnée à l’accord du Ministre des finances.

Nombre de films produits par an / Number of films produced per year:
En 2006, la NFO a produit 3 longs-métrages de fiction, 9 courts-métrages et 4 documentaires.

Nombre de co-productions : 0
Mais un long-métrage d’animation coproduit avec la société syrienne privée « la Star d’Orée ».

English

During the last thirty years, the National Film Organization (NFO), created in 1963 upon the model of the soviet Mosfilm, has been almost the only film producer in Syria. It has also been the distributor of European films.
The NFO only started its cinema activities in 1975 when the first Syrian directors came back from studying in Moscow. It has produced narrative feature films and documentaries.
The private sector is almost inexistent because of the political situation and because of the absence of a real market. This one, very small, is dominated by US and Arab speaking films.
For Syrian professionals, the emergency is to diversify the local production in order to preserve a national cinema.


Public funding available:
In 2006, around SYP150 million (€2,239,000) going directly to the National Film Organization (NFO) which can ask for more at the end of the year. This support is subject to the agreement of the Minister of finance.

Number of films produced per year:
In 2006, the NFO has produced 3 feature films, 9 shorts and 4 documentaries.

Number of coproductions: 0
But one animation length feature film coproduced with the private Syrian company « The Orée Star ».

Source : Joud Said, Europa Cinémas
http://www.euromedaudiovisuel.net/Files/2007/03/20/1174351539015.pdf (consulted 28/07/2009)