Fiche Structure
Cinéma/TV Littérature / édition Histoire/société Interculturel/Migrations
DFCR (Dire, faire contre le racisme)
Statut : Société de droit privé
Adresse : Dominique d.f.c.r. – 138, rue de Vincennes x MONTREUIL MONTREUIL
Pays concerné : France
Téléphone(s) : +33 (1) 42 87 62 72

Français

Association Dire, Faire Contre le Racisme.

Association loi 1901, créée en 1997
agrément n°75 JEP 99 19
de la Direction Régionale Ile-de-France de la Jeunesse et des Sports

Notre objectif est de développer, produire, diffuser des outils culturels afin de lutter contre toutes les formes de discriminations, et en particulier le racisme

LES PRODUCTIONS DE d.f.c.r.

A travers une série de 12 films courts  » Pas d’Histoires ! « , nous avons voulu dénoncer le racisme ordinaire et quotidien. Depuis janvier 2001, les entrées en salles ont, à ce jour, dépassé les 156 000 entrées. Ces films ont été présents dans de nombreux festivals en France et à l’étranger, ils ont également été diffusés sur de nombreuses télévisions. Outre les diffusions salles et les festivals, ils ont donné lieu a plus de 200 débats en Ile-de-France et dans toute la France. (en DVD)

Nous avons réalisé 2 documentaires :
– « Le prince Charmant est toujours blanc… » donnant la parole aux jeunes (du Cp en terminale) au sujet de l’identité et de la discrimination. Ce film a été tourné dans des établissements scolaires en Ile France. (vous le trouverez sur le DVD)
– « Ces jours d’exil » nous montre les demandeurs d’asile lors de leur passage en CADA, passage obligé pour obtenir le droit de venir habiter en France. Durant cette période, ils n’ont pas droit au travail. Une longue attente commence peuplée de souvenirs et nourrie d’espoir.

Nous avons prolongé et élargi notre combat dans 3 livres
– « Sans l’autre t’es rien » (nov 2000 – éditions Mango Document) regroupe 20 scénarios reçus lors du concours que nous avions lancé en 1998. Ils sont commentés par Gisèle Halimi, Ricardo Montserrat, Danielle Mitterrand, Khémaïs Chammari, Jacqueline Costa-Lascoux…
– l’album-CD « Chanter contre le racisme » (mars 2002 – éditions Mango jeunesse, album Dada, plus de 14 000 albums vendus), puis naturellement nous nous sommes réengagés aux côtés des albums dada pour « Chanter pour la paix ». (septembre 2003 – plus de 6 000 albums vendus)

En 2004/2005, 3 films courts ont été produits également au sein de notre association :
– « Temps morts » d’Eléonore Weber, a été sélectionné au festival de femmes de Créteil, festival de Pantin et festival de Caen. Cette fiction évoque avec sensibilité un sujet essentiel, le devoir de mémoire :
Il y a quelque temps, une brève du journal Libération évoquait la découverte d’un charnier au bord d’une route dans la banlieue parisienne. De nombreux témoins affirment encore aujourd’hui qu’il s’agit des restes de corps d’algériens massacrés le 17 octobre 1961 alors qu’ils manifestaient pacifiquement pour l’indépendance dans les rues de Paris. L’affaire n’a fait aucun bruit, elle semble être sans conséquences. C’est cette absence de conséquences qui a frappé la réalisatrice et lui a donné envie de faire ce film. Elle a souhaité articuler deux situations : la découverte d’ossements dont on ignore l’origine et la difficile transmission de l’histoire de la décolonisation. D’un côté, on enfouit une mémoire douloureuse et indicible (c’est ce qui noue la relation du père et du fils), de l’autre, une histoire dont on ignore tout resurgit à l’endroit où on s’y attend le moins, et pourquoi pas, au milieu de jeux d’enfants.

– Le court-métrage « Sur les traces de Mélanie » de Laetitia Arlix vient juste d’être achevé. www.jeromefournier.com

– Le court-métrage « Vitrine » de François et Laurent Ardouvin entièrement tourné à Montreuil (été 2004) et avec des jeunes de Montreuil est en post production.


DFCR soutient aussi de jeunes artistes.


« Manque de peau » Le film d’Abdel Ryan Houari nous a beaucoup touché. http://abdelryan.houari.oneart-promotion.com

D’une expérience personnelle négative, il a su transformer sa blessure et sa rancoeur et il a pu en faire un film. Avec énergie et passion, il a motivé toute une équipe de jeunes artistes et ensemble, ils ont su aborder le problème de la discrimination au travail avec talent et fougue.
« Manque de peau » exprime leurs interrogations, leur révolte, leurs angoisses mais aussi une envie d’espoir.
Ce film entre complètement dans notre ligne éditoriale. C’est pourquoi nous soutenons vivement cette initiative dynamique et talentueuse. (vous le trouverez sur le DVD en bonus)

Président : Claude Gasperin
Trésorier : Youcef Foussi