Actualité du panafricanisme

Entretien de Dominique Fontaine avec le plasticien LucFosther Diop

LucFosther Diop développe actuellement le projet “LesFl@mmes D’Ouvertures” dans le cadre du volet résidence Lab Web de LA CHAMBRE BLANCHE (Québec, Canada), un centre d’artistes autogéré voué à l’expérimentation et à la diffusion des arts visuels, qui l’accueille pour une résidence de recherche et création dans le contexte du programme de bourses Unesco-Aschberg pour l’Afrique francophone 2013. Ce projet marque pour LucFosther le début d’une période de recherche favorisant l’expérimentation numérique et médiatique – par le biais de la photographie, la vidéo, et des documents web recyclés – dans le but de créer une plateforme web indépendante. L’œuvre finale sera hébergée sur le site web de LA CHAMBRE BLANCHE pendant six mois et contiendra les archives de toutes les étapes de cette création – des interventions éphémères, des performances vidéo, la récupération d’images web et le détournement de sens de leur contenu.

D’abord, je tiens à vous féliciter pour être le premier lauréat du Programme de bourses pour artistes UNESCO-Aschberg 2013 pour l’Afrique francophone à la Chambre Blanche de Québec. C’est moi qui vous remercie pour cette opportunité d’ouverture que vous m’offrez. Né à Douala, au Cameroun, vous êtes diplômé de l’Université de Yaoundé 1 en arts plastiques (2003), vous résidez aux Pays-Bas depuis 2009, où vous avez effectué des études à la Rijksakademi...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.
Partager :

Laisser un commentaire