Afropéanisme, identités frontalières et afropolitanisme

Penser les nouvelles circulations

Print Friendly, PDF & Email

Quelques années avant que Léonora Miano ne réinvente le concept d’afropéanisme, Achille Mbembe faisait paraître dans Africultures une tribune à propos de l’Afropolitanisme 1. Ce concept, développé ensuite dans son essai Sortir de la grande nuit (La découverte, 2010), évoque – entre autres – une certaine vision du cosmopolitisme. Défini par Mbembe comme une « sensibilité culturelle, historique et esthétique » (AFr, p. 3), il désigne une façon d’être dans le monde contemporain.

CETTE PLURALITE CULTURELLE est au cœur des réflexions portées par Léonora Miano (théorisées notamment dans son ouvrage Habiter la frontière 2) : « J’écris dans l’écho des cultures qui m’habitent: africaine, européenne, africaine américaine, caribéenne. » nous dit-elle. Elle défend le concept d’identité frontalière, notion qui recoupe &ag...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire