Black & noir

Idéologie ou linguistique?

Print Friendly, PDF & Email

À l’aube des années 2000, une explosion d’entreprises et d’événements avec la dénomination « black » ou « noires » ont vu le jour en Île-de-France. Portées par de jeunes entrepreneurs français souvent noirs, ces initiatives donnent la température d’un changement en marche: agir plutôt qu’attendre, s’affirmer plutôt qu’être complexé sans tomber dans un communautarisme qui exclurait. Mode, presse, communication, arts… Bénéficiant du développement des réseaux sociaux et d’un buzz sur Internet, tous mobilisent un public conséquent et avancent vers un objectif commun: créer leur propre place dans la société.

2007. L’ASSOCIATION FRANCAISE LES INDIVISIBLES met en ligne le dessin animé N’ayons pas peur du noir qui cumule sept ans plus tard 43 911 vues. Abordant une certaine tendance française à éviter le mot « noir » au profit du terme « black », la vidéo précise dans sa chute que « l’utilisation du mot noir ne fait courir aucun risque ni à vous, ni &agrav...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire



Dès maintenant, soutenez la campagne de financement participatif menée par Génération Afrotopia dans le but de créer un studio de podcasts engagés à Dakar.