Contes créoles et subversion du discours littéraire

Print Friendly, PDF & Email

DECONSTRUIRE ET RECONSTRUIRE L’UNIVERS IMAGINAIRE

Marronnage et conte créole
Le conte créole hérité de la tradition orale relève d’une pratique culturelle qui use de la stratégie et de la ruse comme principes fondamentaux de la liberté de parole mais aussi comme principes fondateurs de l’expression artistique. S’il naît d’une rupture forcée et de la déshérence des peuples d’Amérique, le conte créole résulte aussi de la rencontre des cultures mais surtout de la nécessité de reconstruire un monde dont on a perdu l’essence. Il s’agit de recréer en face de l’autre un univers propre sur des bribes de cultures pour résister à l’hégémonie du discours occidental imposé. Ne pouvant recréer ses dieux et ses lieux mythiques, le peuple noir recrée son univers imaginaire qui lui permet de sublimer les souffrances de l’habitation-plantation. Les contes, les danses et les chants sont d’emblée l’œuvre du marronnage, tout rassemblement étant interdit et puni par des peines l...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Laisser un commentaire


Lumière sur 50 femmes et hommes, de 1900 à nous jours:

Aller soutenir ce projet bilingue avant le 1er juillet!