Détours et retours : la mobilité des archives du cinéma algérien

Lire hors-ligne :

Le Grand Détour, le titre d’un court métrage d’Ahmed Bedjaoui, résume non seulement le contenu du scénario (le film raconte le parcours d’un Algérien en France) mais également l’histoire et le destin propre à cette œuvre (1). Réalisé en 1968, le film a été sauvegardé sur une bobine unique, oubliée pendant une quarantaine d’années et retrouvée en 2012 dans une archive à Berlin. Ce film, qui à ce jour n’a jamais été projet...

Connectez-vous pour lire la suite de l'article...
Si vous avez déjà un compte client sur Africultures vous pouvez saisir vos paramètres d'identification :

Si vous n'êtes pas encore (ou plus) abonné à la revue AFRICULTURES, vous pouvez le faire en cliquant sur Adhérer.

Ce contenu vous intéresse ? Africultures a besoin de vous pour continuer d'exister. Alors soutenez-nous !

Laisser un commentaire