Eklips, du beatbox au one-man-show

Print Friendly, PDF & Email

Eddy Blondeau alias Eklips est un big bang dans la planète hip-hop. Ce M.C, beatboxer et imitateur use de son talent sur la scène internationale. Avec son spectacle The Crazy show, il joue avec les flows des rappeurs français et américains.

« C’est mon Ipote, il fait toutes les musiques que j’aime bien ! » C’est ainsi que Jamel Debbouze décrit Eklips, de son vrai nom Eddy Blondeau. Incontournable de la scène hip-hop, il mixe les casquettes de beatboxer et d’imitateur. Son blaze, référence au phénomène astrale, est surtout un clin d’oeil à son outil de prédilection : la bouche, les lèvres (lips en anglais).

A l’international
Les talents de ce M.C. ne séduisent pas seulement Jamel. Un parterre d’artistes se l’arrache, de Rohff à Kery James en passant par Youssoupha. Il fait également les premières parties des scènes mythiques et internationales avec DMX, Wu-Tang Clan, ou encore Snoop Dogg. Il faut dire que ce bourguignon d’origine, de 32 ans, a commencé le beatboxing (imitation de la rythmique) dès l’âge de 8 ans. Alors que ses amis choisissent la danse ou le djing, il jette instinctivement son dévolu sur le micro ! Adolescent et passionné par le rap US et le rap français, il se découvre une nouvelle faculté, l’imitation. C’est en reprenant les paroles des rappeurs, qu’il remarque qu’il arrive à refaire leurs flows. Il emprunte aussi le style et les lyrics de sa cible ! Le déclic opère lorsqu’il descend à Paris en 2003.

Crazy show
Suite à des apparitions dans des mixtapes, le buzz de ses imitations relayé sur le net, et la reconnaissance des rappeurs les plus en vogue, ce show man fait le tour du monde et des clubs. Suite à l’expérience de la scène il crée The Crazy show. Un one-man-show musical alliant beatbox, imitations et performances. La première était en mai 2011 au Réservoir à Paris. Et depuis le 10 décembre 2012, son EP Schyzofrench rap, un album featuring lui-même est disponible sur le net ! Courant 2013, il endosse une nouvelle casquette avec un album Monster où il pose avec sa propre voix. On vous l’assure : le big bang n’a pas fini d’explosé sur la planète hip-hop !

Eklips en dates
1999-2008 Fait partie du groupe de rap Le Remède avec Sofiane alias Sierra Oscar Fox. Ils sortent un street album en 2005. / 2010 Il a fait le buzz avec la reformation du groupe de rap Lunatic (Ali & Booba) grâce à ses imitations via Internet / 2011 Création du Crazy Show 2012 EP Schyzofrench rap / 2013 Album Monster à venir.
Les showcases en mai :
Le 14 au Trianon « Trace Urban music Awards » / Le 19 à St Gallen avec Dj Mouss / Le 24 à Malakoff au Théâtre71 avec Nawel Madani et Youssoupha Le 25 à Valenciennes.
///Article N° : 12527

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications