Événements

Voix d’Afrique
4e édition – Prochain rendez-vous du Théâtre Simone Signoret de Conflans-sainte-Honorine mêlant spectacles, débat, projections, exposition et lectures. Invitation pour le public à explorer les réalités politiques, culturelles et sociales de l’Afrique.

Français

16 mars à 20h lever de rideau du Forum !
pour découvrir l’excellente exposition d’Olivier Jobart « KINGSLEY, carnet de route d’un immigrant clandestin » (Premier Prix du Photo World Press 2005), écouter les textes de jeunes auteurs africains mises en scène par Belasz Guera en présence des auteurs Rodrigue Norman et Gustave Akakpo, et applaudir RAY LEMA en concert pour la sortie de son nouvel album !

Entrée libre et réservation indispensable au 01 34 90 90 90.

Exposition : Kingsley, carnet de route d’un immigrant clandestin
Photos Olivier Jobard, Textes Florence Saugues
Avec la collaboration de Kingsley Aang Kum
Le dangereux périple d’un immigrant clandestin, retracé dans un carnet de route photographique. « Kingsley » retrace le périple d’un Camerounais de vingtdeux ans, traversant en toute illégalité l’Afrique sub-saharienne (le Cameroun, le Nigéria, le Niger, le desert du Sahara, l’Algérie et enfin le Maroc) pour s’embarquer sur un esquif de fortune, et affronter l’Atlantique afin d’entrer clandestinement aux Canaries, territoire espagnol et donc européen, puis en France. Olivier Jobard a accompagné Kingsley tout au long de sa périlleuse aventure et a retracé photographiquement ce que l’on peut considérer comme une épopée des temps modernes.
Olivier Jobard fait parti de l’agence Sipa et couvre depuis 1992 de nombreux conflits à travers le monde. Il entreprend depuis 2001, un travail au long cours sur les immigrations vers l’Union Européenne, conséquences des désordres politiques aux confins de l’Europe. Il vient d’obtenir pour son travail avec Kingsley, le prestigieux Photo World Press 2006/Magazine Florence Saugues est reporter à Paris-Match depuis 1994 et traite de sujets de société. Elle a publié plusieurs reportages touchant à l’immigration clandestine et travaille souvent avec Olivier Jobard.
Kingsley Abang Kum vit et travaille maintenant en France après avoir réussi à obtenir son permis de séjour.


Lectures : Quatre petites pièces africaines mise en espace Balazs Gera
En compagnie des auteurs : Mohamed Kacimi (Algérie) en résidence au Théâtre Simone Signoret Rodrigue Norman et Gustave Akakpo (Togo) de l’association Ecritures Vagabondes
Lectures et mise en voix des textes :
– Arret sur image, Gustave Akakpo
– Papa, c’est beau l’Afrique, Christian Houindo
– L’autre bord, Jean Kantchébé
– Tobbie, frères et soeurs, ont la douleur…, Rodrigue Norman

Ecritures Vagaondes regroupe des écrivains de théâtre et des metteurs en scène pour les confronter à des régions sensibles du monde et à des cultures minoritaires ou menacées. L’association met en place des chantiers d’écritures en Europe, en Afrique Subsaharienne, au Maghreb, au Moyen-Orient, au Canada…Ces chantiers sont des parcours conçus pour permettre à des auteurs venus d’horizons différents de travailler ensemble autour d’un thème commun. Ils donnent l’occasion à de jeunes auteurs des pays d’accueil de participer à des ateliers d’écriture dramatique avec des auteurs plus expérimentés. Ces initiatives permettent également aux auteurs d’aborder un pays et une culture, d’en connaître la vie et les hommes. ECRITURES VAGABONDES organise chaque année en France et à travers le monde plusieurs manifestations, lectures, mises en espace, débats, pour faire connaître les oeuvres issues de ces initiatives, et pour en faciliter leur diffusion et leur édition. Elle anime la collection « Ecritures Vagabondes » aux éditions Lansmann.

Mise en espace des textes lus : Balazs Gera, metteur en scène
Dans le cadre de la résidence de sa compagnie au Carreau – Scène Nationale de Forbach (1997-2000), puis au Théâtre Populaire de Lorraine – Centre dramatique régional de Lorraine (2001-2003), Balazs Gera a mis en scène des textes d’auteurs contemporains (Saleté de Robert Schneider, L’Idiot-dernière nuit de Zéno Bianu, Enquête sur l’affaire des roses de Laszlo Darvasi…). Il a également créé des spectacles en milieu rural (J’aimerais chanter sur l’eau de Delphine Jayot…) en collaboration avec L’A.C.B. – Scène nationale de Bar-le-Duc, ainsi que des spectacles jeune public (La Révolte des Outils de Dominique Sampiero et Tiffany Tavernier…). On lui doit également la mise en espace de plusieurs textes, au Festival d’Avignon (2001), à L’Odéon (2001/2002), à la Comédie- Française (2002), ainsi qu’au Festival Passages à Nancy (2003). Dernièrement, il a mis en scène « J’ai soif de toutes les routes », à partir de l’oeuvre poétique et épistolaire de Marina Tsvétaïeva au Théâtre Molière – Maison de la Poésie à Paris, ainsi que Corées, spectacle à l’écriture textuelle et filmique originale inspiré de l’histoire contemporaine des deux Corées (C.D.T.L. de Thionville, Scène nationale de Vandoeuvre, C.D.N. de Nancy et C.D.N. d’Orléans).


Concert Ray Lema nouvel album « Paradox »
Ray Lema : piano
Etienne Mbappe : basse
Francis Lassus : batterie

A l’instar de Manu Dibango, Ray Lema est devenu, au fil de ces deux dernières décennies, une figure du paysage musical français. Un monstre sacré, atypique, venu du Zaïre, avec comme seul bagage ses racines africaines et son amour de la musique.
Homme de toutes les expériences, explorateur génial de la diversité, Ray Lema multiplie tout au long de sa carrière les collaborations : avec des musiciens français (Higelin, Charlélie Couture, ou Bashung). Il compose aussi pour Nougaro et pour des groupes « étrangers », bulgares, marocains, suédois, brésiliens. Navigant du jazz au funk sans négliger bien sûr les rythmes traditionnels africains, Lema, ce touche à-tout surdoué, travaille encore pour le cinéma et le théâtre. Ce musicienlà appartient à la famille des insatiables, des inclassables, qui surprennent toujours.


samedi 17 mars à 21h
Concert : Daby Toure
Daby Touré : voix et guitare
Jérémie Coke : basse
Jérôme Castry : batterie
Il garde en lui l’empreinte du Sénégal et de la Mauritanie où il a grandi, comme la douleur des conflits ethniques qui l’ont contraint au départ à l’âge de 18 ans.
Aux côtés de son père, chanteur du groupe familial Touré Kunda, Daby Touré arrive en France en 1989 et choisit la musique comme exutoire. Produit par Peter Gabriel, son premier album solo « Diam » – qui signifie « paix » – s’impose en 2004 comme l’album révélation de la rentrée musicale et envahit les ondes. Guitariste hors pair et compositeur aux influences multiples, il voyage entre mélodies pop, reggae et rythmes africains, à la manière de Lokua Kanza ou Rokia Traoré. En wolof, en soninké ou en pular, il aborde avec sérénité et sensibilité les bonheurs et les déchirures du quotidien, les richesses et les absurdités du monde. Une superbe ouverture pour nos « VOIX d’Afrique ».
Tarifs : 10€ I 15€ I 18€


samedi 24 mars à 21h
Concert : Salif Keita
Salif Keita : voix
« Voix d’or de l’Afrique », les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la beauté de cette voix d’une clarté et d’une vigueur uniques. Salif Keita est un artiste généreux, dont le parcours est marqué par un remarquable mélange des genres musicaux qui séduit les publics du monde entier, sans jamais renier ses racines. Ce prince mandingue n’a cessé de construire un pont fraternel entre l’Afrique et le reste de la planète, mais aussi et surtout entre les différentes cultures africaines. Plusieurs fois Disque d’or, cette star de la « sono » mondiale illuminera de son talent nos « VOIX d’Afrique ».
Tarifs : 23€ I 27€ I 32€

dimanche 25 mars à 16h
Danse : Clair de Lune > Cie Georges Momboye
Chorégraphie : Georges Momboye
Danseurs : Nadege Fenghom, Guylaine Noyon, Nadege Sordet, Cheikh Amala Dianor, Nestor Kouame, Daudet Grazai
Musiciens : Patrice Goure Bita, Thomas Guei
Repère et guide pour des milliers d’africains, la lune est source de lumière qui embellit les corps et fait voyager les esprits. Elle nous conduit au coeur des mille et une histoires d’Afrique… Les spectacles du danseur et chorégraphe ivoirien Georges Momboye sont une ode à l’énergie créatrice des corps.
Ils conjuguent, avec talent et originalité, danses traditionnelles africaines, chorégraphie contemporaine et dramaturgie rigoureuse. L’ensemble de la compagnie est composé d’artistes issus pour la plupart des ballets nationaux d’Afrique. Dans « Clair de Lune », les jeux d’ombres et de lumière sculptent les corps, les espaces et les sentiments. Dans ce concert chorégraphique, musiciens et danseurs ravivent la magie des histoires contées autrefois par les griots.
Tarifs : 10€ I 15€ I 18€ (complet)

vendredi 30 mars & samedi 31 mars à 21h
Théâtre : Elf, La Pompe Afrique > Cie un Pas de Côté
Texte et interprétation : Nicolas Lambert
« L’audience est reprise, vous pouvez vous asseoir. » Derrière un étrange pupitre – un bidon siglé Elf – le « Président » du Tribunal conduit la séance. L’enjeu ? Faire jaillir la vérité du plus grand imbroglio politicofinancier de la Vème République.
Le procès Elf, le vrai, Nicolas Lambert le connaît bien. Pendant quatre mois, il a assisté aux audiences, notant scrupuleusement les déclarations, scrutant les attitudes des protagonistes… Il en a tiré une pièce, incisive et drôle, en forme de réquisitoire militant contre les systèmes de financements occultes et le néocolonialisme français en Afrique. Revendiquant un théâtre citoyen, Nicolas Lambert aiguise sa plume pour mieux réveiller nos consciences.
Une approche critique de l’actualité servie par un véritable travail d’écriture.
Tarifs : 10€ I 15€ I 18€

Samedi 31 mars à 16h
Débat : l’Afrique dans la mondialisation
Médiathèque blaise Cendrars > Conflans-Sainte-Honorine
Au-delà des clichés sur l’Afrique, ce débat permettra de s’interroger sur la place du continent africain et son rôle sur le grand échiquier de la mondialisation.
Invités :
Aminata Traoré (sous réserve) Ministre de la Culture et du Toursime du Mali de 1997 à 2000 > militante altermondialiste engagée pour l’émancipation de l’Afrique.
Thierry Perret Journaliste à Radio France International > Co-auteur du livre Les 100 clés de l’Afrique Vincent Hugueux Grand Reporter L’express Magazine > spécialiste de l’Afrique et du Moyen Orient, auteur du livre Les Sorciers blancs, enquête sur les faux amis de l’Afrique.
Modérateur :
Assan Diop Journaliste > Radio France International