Événements

Hommage à Sembène Ousmane
dans le cadre Ciné-Club Afrique de RFI au Dapper

Français

L’Organisation Internationale de la Francophonie, La Direction de l’audiovisuel extérieur du MAE, la Mairie de Paris, le Festival de Cannes, le Festival d’Amiens, la Semaine de la Critique, le Festival des Trois Continents, Africultures, AITV, Arte,CFI, Canal plus, Radio Nova, TV5, les Cahiers du Cinéma, les Films du Paradoxe, la Guilde africaine des Réalisateurs, Images d’ailleurs, la Cinémathèque de Culturesfrance, Présence africaine, le Musée Dapper, Racines et RFI s’associent pour une soirée exceptionnelle d’hommage à Sembène Ousmane, l’Aîné des Anciens

sous le parrainage de
M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie,
M. Filippe Savadogo, Ambassadeur du Burkina Faso à Paris,
M. Gilles Jacob, Président du Festival de Cannes

18h30
-entrée libre-

Entre Littérature et Cinéma, à l’image de l’œuvre de Sembène Ousmane…
une soirée présentée par Catherine Ruelle

Pèlerinage au fil des mots et des images de Sembène, avec des extraits de son dernier film, une lecture de quelques-unes de ses plus belles nouvelles, la redécouverte de son premier court métrage et la projection inédite de sa leçon de cinéma, en présence de ses amis et collaborateurs.

Projection d’extraits de Moolade
Le dernier long métrage de Sembène Ousmane (Sénégal. 2002).
Avec Fatoumata Coulibaly, Maïmouna Hélène Diarra, Salimata Traoré.
Avec la courtoisie des Films du Paradoxe et de Thierry le Nouvel.

Lecture de textes tirés de Voltaïque
par Gérard Essomba et Makéna Diop.
Recueil de nouvelles paru en 1962, aux éditions Présence Africaine.
Avec la courtoisie de Mme Diop, Présence Africaine.

Borom Sarret
Le premier court métrage de Sembène Ousmane (Sénégal. 1963,19 min. NB).
Avec Ly Abdoulay.

La Leçon de Cinéma de Sembène Ousmane
(France. 2005, 20 min.)
Master class assurée par Sembène Ousmane lors du Festival de Cannes 2005.
Avec la courtoisie du Festival de Cannes et de AITV.














20h30
Le Complot d’Aristote
Un film de Jean-Pierre Bekolo, réalisé pour le Centenaire du Cinéma (Cameroun. 1996, 1h10).
Avec Siputla Sebogodi (Cinéma), Albee Lesotho (Essemba Tourneur), Ken Gampu (policeman) et Anthony Levendale (Bruce Lee).
Quand Essemba Tourneur, cinéaste maudit chassé d’Europe rentre au pays, tout semble bouleversé… Il découvre avec stupeur que sa vieille salle de cinéma est littéralement occupée par une bande de jeunes malfrats dirigée par un jeune surnommé « Cinéma » qui consomme à longueur de journée des films américains. Essemba décide de récupérer les lieux pour y projeter des films africains et rebaptise la salle « Héritage Cinéma ». De leur côté les voyous expulsés de la ville et privés de films s’ennuient. Ils décide alors de dévaliser la salle d’Essemba et d’ouvrir un cinéma de fortune au village où ils ont trouvé refuge.
Leur butin n’est malheureusement constitué que de films africains. La mort dans l’âme, ils les projettent aux villageois qui les adorent.. Essemba décide de récupérer ses films et de régler ses comptes avec Cinéma et son gang, glissant ainsi malgré lui dans une véritable fiction, à l’américaine.

Cocktail de fin de soirée
offert par RFI