Événements

Les Ecrans Documentaires 2007
11e édition – Méditerranées…et vues d’ailleurs

Français

Sans intentions délibérées, la partition du festival 2007 s’est mise en
résonance avec la Méditerranée, Alger, Marseille, Alexandrie avec… Tariq Teguia (Rome plutôt que vous, en séance d’ouverture du festival)… Jean Louis Comolli et Michel Samson (Marseille contre Marseille, l’intégrale de la série), Emmanuelle Demoris (Mafrouza Oh la Nuit, Mafrouza Coeur).

Si les Méditerranées seront au « coeur » du festival, nous proposerons
bien d’autres dérives et vues d’ailleurs: les « Sons réels » de Claudio Pazienza, les Utopies avec le Collectif Gulliver, le « corps dansé » avec Alain Platel et bien d’autres propositions encore qui s’inscriront dans la composition sensible, réflexive et imaginaire de cette onzième édition des Ecrans Documentaires.



La Onzième édition du festival se place sous le signe des Utopies (une programmation de films en collaboration avec le collectif Gulliver) du Gai Savoir et de l’humour décalé avec le cinéaste invité de l’année, Claudio Pazienza.
Elle s’interroge sur « La Moralité des images » comme sur les nouvelles pratiques de création et de diffusion avec l’Observatoire des Ateliers de Réalisation et le Forum de la distribution indépendante.
Les Ecrans Documentaires version 2007, voyageront aussi au cœur du politique et de sa représentation avec la projection de l’intégrale de la série de films documentaires Marseille contre Marseille (sept films) en présence de leurs auteurs, Jean Louis Comolli et Michel Samson. Programmation qui est le fruit d’un partenariat renouvelé avec l’ACRIF (association du cinéma de recherche en Ile de France) et préfigure des projections régulières dans des salles de cinéma du Val de Marne dès le dernier trimestre 2007.
Voyages encore, autour de la Méditerranée et ses réalités contemporaines, du film d’ouverture Roma la Tourna de Tariq Teguia (et ses deux premiers courts métrages, Ferrailles d’attente et La clôture, un triptyque algérien) à la présentation des deux premiers épisodes de la saga alexandrine Mafrouza, Oh la nuit ! et Mafrouza Cœur, filmée par Emmanuelle Demorris.
Voyage toujours mais cette fois autour du « corps dansé » avec le beau film d’Alain Platel « Les ballets de ci de la » sur et avec la compagnie C de La B, présente simultanément au Théâtre de la Ville (en collaboration avec L’ACID, agence pour le cinéma indépendant).
Signe de notre esprit fureteur et curieux, les compétitions Premier Geste en long, en court, proposeront un florilège d’une vingtaine de films inédits, audacieux et novateurs.
Et comme toujours, Les Ecrans Documentaires se dérouleront dans un esprit convivial au fil de débats, rencontres, échanges et ateliers avec notamment une table ronde « illustrée » organisée avec notre partenaire depuis trois ans, le Centre des Ecritures Cinématographiques (CECI) : « Ecrire (un film) le temps qu’il faut…Une occasion d’explorer les frontières de plus en plus ténues entre cinéma documentaire et celui de fiction, et de découvrir, inédit en salle, le film de Patrick Chiha, Home, une fiction documentaire tournée avec le comédien Alain Libolt en Autriche… ».
En prime, cette année nous vous proposerons un vaste panoramique sur toutes les sélections du Festival depuis 1997 : quelques 400 films de courts et longs métrages proposés en visionnement à la carte sur moniteurs : une invitation à (re)découvrir « une certaine Histoire du documentaire de création depuis 11 ans », celle vue depuis les Ecrans documentaires….
Des moments intenses de curiosité et de découvertes à partager ensemble…sans modération.

Didier Husson, directeur artistique.

Les lieux du festival
Espace Jean Vilar – 1, rue Paul Signac – Arcueil
Anis Gras, le lieu de l’autre – 55, avenue Laplace – Arcueil
Espace Parisud – 14 bis, rue du Docteur Gosselin – Cachan