Événements

L’Afrique à Saint-Chamand
Théâtre malien au festival d’Avignon Off 2009

Français

À l’occasion du festival d’Avignon 2009, la compagnie malienne BlonBa propose un événement africain dans le quartier populaire de Saint-Chamand.

Deux spectacles venus du Mali – Bougouniéré invite à dîner, Caterpillar – et un dîner en musique, avec les bons plats de Marguerite Diop, la visite amicale de nombreuses personnalités de la culture africaine et la musique proposée par l’association CRREA et le duo Fatchin.
Du 9 au 14 : duo afro-breton d’Adama Dembélé et Gaël Levionnois
Du 16 au 22 : Djamal (musique gnawa, Maroc)
Du 24 au 28 : Anol ël Pemu (musique bamiléké, Cameroun)

Le centre du monde change de place

Les civilisations d’Afrique ou les quartiers populaires des villes de France sont placés en périphérie du monde officiel, de la culture officielle, de la création des signes et du langage réputés légitimes. Avec l’initiative « L’Afrique à Saint-Chamand », BlonBa et le centre social La Fenêtre ont voulu retourner les hiérarchies convenues, mettre au centre l’Afrique et les « quartiers ». Le théâtre sait faire ça.

Donner forme au peuple

En s’implantant dans le quartier avignonnais de Saint-Chamand, les spectacles maliens « Bougouniéré invite à dîner » et « Caterpillar » espèrent favoriser la réunion de tous autour d’émotions communes. Du professeur d’université à la mère de famille immigrée. De l’employée avignonnaise au festivalier parisien. On disait autrefois « le peuple ».

BOUGOUNIERE INVITE A DINER

D’Alioune Ifra Ndiaye et Jean-Louis Sagot-Duvauroux
Avec Lassine Coulibaly « King », Michel Sangaré et Diarrah Sanogo
Mise en scène Patrick Le Mauff
Un spectacle de la Cie BlonB
Production déléguée Einstein on the beach


Bamakoise énergique et pragmatique, Bougouniéré dirige une ONG aux objectifs un peu flous. Elle invite à dîner un important bailleur de fonds dont elle espère les subventions. Toute la famille est mise à contribution. Mais la préparation du repas prend des allures de catastrophe…

« Une satire féroce et d’une extrême drôlerie. » L’Humanité
« Trois comédiens excellents en communion constante avec le public. » Le Courrier de l’Ouest
« Un remarquable mélange de comédie et de désespoir. » British theatre guide
« Nous avons beaucoup ri, mais nous avons aussi mieux compris. » La Voix du Luxembourg
« L’essence véritable de l’Afrique postcoloniale est caricaturée de manière hilarante et soumise au questionnement critique. » American theatre


CATERPILLAR

de Hawa Demba Diallo
Avec Alimata Baldé, Korotoumou Sidibé, Tiéblé Traoré
Mise en scène Claude Yersin
Un spectacle de la Cie Le Studio volant

Caterpillar met en scène un trio : Séba, une « petite bonne » chassée de la famille bamakoise aisée où elle a été placée, Aliou, un conducteur d’engins et Bijou, une adolescente en rupture, qui nouent des rapports marqués par la dureté de la grande ville, mais empreints aussi de rude tendresse et de folles bouffées d’humour.Dans une langue populaire réinventée, Hawa Diallo prête sa voix aux humiliés et plante son regard de femme sur les réalités urbaines.

« Bamako vient de découvrir un théâtre politique à travers une farce noire qui donne envie de vivre » Les Echos, Bamako
« Une admirable maîtrise du jeu chez les trois acteurs qui donnent à leurs personnages une authenticité, une vérité poignante sans démonstration inutile » I. Sadowska-Guillon, Théâtre du Blog

BLONBA

BlonBa, que dirige Alioune Ifra Ndiaye, prépare sa sixième création théâtrale en 10 ans, a donné 350 représentations dans 7 pays d’Afrique et d’Europe et dispose à Bamako d’une salle de 300 places. BlonBa est aussi le premier producteur indépendant de programmes télévisés du Mali. En France, le théâtre de l’Arlequin (Morsang-sur-Orge, 91), a été confié à Jean-Louis Sagot-Duvauroux, co-fondateur de BlonBa.

LE STUDIO VOLANT

Depuis 2001, Claude Yersin développe des collaborations avec des partenaires africains à Angers et à Bamako. En quittant la direction du CDN d’Angers, il crée Le Studio Volant (2007) qui travaille sur l’émergence d’écritures théâtrales contemporaines, principalement en Afrique : rencontres d’artistes, ateliers d’écriture, chantiers de création (« Passage à l’acte »), lectures publiques, édition…




Et aussi des événements intra muros


AU THEATRE DES CARMES
Quatre tables rondes du 8 au 11 juillet, entre 13h30 et 14h30
6, place des Carmes, 84 000 Avignon – 04 90 82 20 47

Mercredi 8 : « Les nuits kotèba », documentaire de Christian Lajoumard – Acrobates films.

Jeudi 9 : Construire les moyens d’une proposition artistique autonome en Afrique. Autour d’Alioune Ifra Ndiaye.

Vendredi 10 : La « diversité culturelle », un concept insuffisant. Autour de Jean-Louis Sagot-Duvauroux.

Samedi 11 : Francophonie par consentement mutuel. Avec notamment Patrick Le Mauff, ancien directeur du festival des francophonies en Limousin, Claude Yersin, ancien directeur du CDN d’Angers, Alioune Ifra Ndiaye.


A LA MAISON JEAN-VILAR
8, rue de Mons, 84 000 Avignon – 04 90 86 59 64
Le samedi 18 à 11h : Désintimidation des publics populaires, avec Jean-Louis Sagot-Duvauroux.

Le jeudi 23 à 11h : projection de la captation de Sud-Nord, dernière création de BlonBa – production COPAT.


DE LA COUR D’HONNEUR AU QUARTIER SAINT-CHAMAND

Patrick Le Mauff (mise en scène de « Bougouniéré invite à dîner ») joue dans la trilogie de Wajdi Mouawad, cour d’honneur du Palais des Papes, les 8, 10, 11 et 12 à 20h. Wajdi Mouawad et le CNA d’Ottawa co-produisent le prochain spectacle de BlonBa, « Vérité de soldat ».