Événements

Cinéma de Nuit (25ème séance) : « Hommage à Tidiane AW »
Court métrage : SEKTOU (ILS SE SONT TUS…) de Khaled Benaïssa et long métrage : « Le Bracelet de Bronze » de Tidiane AW

Français

CINÉMA DE NUIT
25eme Séance


Samedi 17 OCTOBRE 2009
à 22 H 00


SEKTOU (ILS SE SONT TUS…)
De Khaled Benaïssa


Pour
« Tidiane AW : Un cinéaste de la première heure ! »
(Hommage en présence de sa famille)

Tidiane Aw est décédé à Paris le 30 mai 2009, à l’âge de 74 ans.

« Le Bracelet de Bronze »
Une jeune fille remet un bracelet de bronze à son fiancé qui part à la ville. Il connaîtra pourtant une fin tragique.
Acteurs : Nar Sène, Isseu Niang, Christoph Colomb et Tidiane Aw
Année : 1973
Durée : 1h55 minutes

Filmographie de Tidiane AW
1969 : Réalités (ou Ndoep), 35′, noir et blanc, documentaire.
1971 : Pour ceux qui savent (ou Serigne Assane), 35′, noir et blanc (Prix de consolation au FESPACO en 1972).
1973 : Le Bracelet de bronze, 115′, couleur.
1981 : Le Certificat, 83′, couleur, wolof.
1983 : Soins de santé primaires, court métrage documentaire
http://fr.wikipedia.org

‘’…Tidiane Aw a posé sa pierre, au moment où ce n’était pas facile. Et il ne s’est pas compromis », a affirmé Ndiaye, Aw fait partie des piliers. Il fait partie, avec Sembène Ousmane et Momar Thiam, du trio réduit de ceux ont marqué de leur empreinte le cinéma sénégalais.Pour lui, Aw est ‘’le seul à ne pas avoir cédé après la disparition de la SIDEC au début des années 1990. il a mis en place le complexe ‘’Christa » où il y a une salle d’exposition et une salle de cinéma.Il ne demandait rien à personne, poursuit le documentariste. C’était un indépendant. Il n’a pas cru à la vidéo et a continué à tourner en super 16. … »
Samba Félix Ndiaye, cinéaste (www.aps.sn)

COURT MÉTRAGE | 2009
SEKTOU (ILS SE SONT TUS…)
Khaled Benaïssa
2009 | FESPACO
* Poulain d’or (Grand prix Compétition Courts métrages)
Pays du réalisateur : Algérie
Avec : Zahir Bouzrar, Hichem Mesbah
Production : Patio Production
Durée : 18′
Type : fiction
Après une longue nuit de travail, Smaïn ne pense qu’à une seule chose : son lit. Pour un sommeil profond et reposant. Enfin. Mais si par malheur, le fameux lit se trouve dans une chambre sur rue au troisième étage d’un immeuble au centre d’une ville méditerranéenne, en l’occurrence Alger, alors là les choses se compliqueront pour Smaïn. Car le sommeil est un rêve, et le réveil un cauchemar…


Né à Annaba en 1978, Khaled Benaïssa est cinéaste, acteur et producteur. Il a joué dans plusieurs films algériens, notamment dans « Mascarades » de Lyes Salem. En décembre 2008, le jury du festival de Taghit a récompensé son courtmétrage « Sektou » (Ils se sont tus) par la caméra d’or, ainsi que le grand prix du festival.
www.africine.org