Événements

Institut français Léopold Sédar Senghor (mars-avril)
La programmation bimestrielle

Français

/CINEMA/

> Mercredi 17 mars 21h
Avant-première au théâtre de Verdure en ouverture du festival de films de femmes


WHITE MATERIAL

de Claire Denis
scénario de Marie Ndiaye
(Comédie dramatique, France, 2008, 102 min.)

Avec Isabelle Huppert, Isaach de Bankolé et Christophe Lambert

Hors Série, de Mariama Sylla
(Court métrage, Sénégal, 2006, 16 min.)
Une famille sénégalaise vit à travers une série télévisée latino-américaine Isabella. Tout le monde se prépare pour regarder l’épisode, malheureusement, il y a une coupure d’électricité…

White material, de Claire Denis
Quelque part en Afrique, dans une région en proie à la guerre civile, Maria refuse d’abandonner sa plantation de café avant la fin de la récolte, malgré la menace qui pèse sur elle et les siens.

Tarif :
1500 fcfa – Adhérents : 500 fcfa


Rediffusion :
Mardi 30 mars à 20h30

*****


> Lundi 8 mars à 20H30

Théâtre de Verdure – Institut Français Léopold Sédar Senghor

LE FAUTEUIL, de Missa Hébié
de Missa Hébié
(Drame, Burkina Faso, 2009, 95 min.)
Avec Norah Kafando

Avant première au théâtre de Verdure dans le cadre de la journée de la Femme.

Projection organisée dans le cadre du projet Films Afrique Réseau
Créé en 2009, Films Afrique Réseau regroupe des professionnels burkinabés, maliens, sénégalais et français. Son objectif est d’améliorer la circulation et la diffusion des films africains en Afrique et en Europe, et de participer à l’émergence d’une véritable industrie du cinéma en Afrique. Cinq films par an sont sélectionnés et projetés en avant-première dans ces quatre pays, en présence du réalisateur.

Une initiative du Groupe Image et Vie (Sénégal), d’Émergences Cinémas (Burkina Faso) de Kénédougou Distribution (Mali), et des Cinémas d’Afrique (France), soutenue par les centres culturels et Alliances françaises.

Contact : accueil@cinemasdafrique.asso.fr

Tarif :
1500 fcfa – Adhérents : 500 fcfa



Rediffusions :
Mercredi 10 mars à 18h30 et 20h 30
Vendredi 12 mars à 18h30



/CONCERT/


>Mercredi 7 avril à 21h
au Théâtre de Verdure – Institut Français Léopold Sédar Senghor

TUMI & THE VOLUME

www.myspace.com/tatv

Tarifs :
Prévente : 3000 fcfa – Le jour J : 5000 fcfa




/EXPOSITION/


> Du 16 mars au 9 avril
Du lundi au samedi 11h/19h
Vernissage le lundi 15 mars à 19 h en présence de l’artiste


SYBILLE BERGEMANN (Photographien)

Pour la troisième fois, la galerie Le Manège de l’Institut français s’associe au Goethe-Institut de de Sibylle Bergemann. Née à Berlin en 1941, Sibylle Bergemann est l’une des chefs de file du renouveau de la photographie allemande. Formée par Arno Fischer (un des plus grands photographes de Rda), elle fait ses premières armes dans la photographie à Berlin-Est dans les années 1960, et s’illustre dans la photographie de mode et le portrait. Ses collaborations pour le magazine Géo la conduisent à capturer des images en Afrique et en Asie, et à produire des photoreportages sur New York, Tokyo ou encore São Paulo. En 1990, elle devient membre- fondatrice de l’agence photo Ostkreuz, et enseigne à l’école rattachée à cette agence. La richesse et la densité de son parcours se reflètent dans une œuvre qui se décline sous des formes esthétiques et techniques très différentes : mode, reportages, portraits, essais, paysages naturels ou urbains – où les éléments du quotidien et les visages se teintent d’un onirisme troublant. De ses clichés (couleur, noir et blanc et polaroïd) se dégage une ambiance intemporelle, presque anachronique qui lui vaut sa singularité et sa renommée aujourd’hui. L’exposition, d’abord montrée à l’Académie des Arts de Berlin et au Musée de la Photographie de Braunschweig, présente quelque 130 images des séries Tafeln, Traumfabrik, Berlin, Verwandelte et enfin Afrika-Arabien. Un catalogue, Sybille Bergemann, Photographien, a été édité à cette occasion par l’Ifa.

En partenariat avec l’ifa, le Goethe-Institut de Dakar, Akademie der Künste, Ostkreuz

Entrée libre

Institut français- Galerie le Manège
3, rue Parchappe
Dakar

*****

> Du 7 avril au 24 avril
Vernissage le mardi 6 avril à 19 h
Coursives médiathèque – Institut français Léopold Sédar Senghor

Saint-Louis 350

Après avoir connu le faste d’une capitale et la lumière d’une ville de culture, Saint-Louis, cité magique, invite au rêve et à la réflexion à travers la célébration de ses 350 ans. Dans le cadre de cet anniversaire, le comité exécutif Saint-Louis 350 organise tout au long de l’année des manifestations culturelles à Saint-Louis, au Sénégal et dans le monde. Cette première exposition présente des photographies de figures saint-louisiennes des 19e et 20e siècles, mais aussi les lieux qui constituent le patrimoine bâti de cette ville classée par l’Unesco. En partenariat avec la Biennale des Arts de Dakar, Saint-Louis 350 présentera au mois de mai le deuxième volet de l’exposition qui donnera à voir
Saint-Louis à travers l’œil de jeunes photographes contemporains.


En partenariat avec Saint-louis 350
www.350ansdesaintlouis.com


Entrée libre


/CONFERENCE/

> Samedi 13 mars à 19h
Salle de cinéma – Institut français Léopold Sédar Senghor


BERNARD MAGNIER
Ecrire en français, venir d’ailleurs


Depuis longtemps, des écrivains nés à l’étranger sont venus enrichir les lettres françaises. Cette conférence part sur les traces de ces écrivains venus d’ailleurs et évoque leur relation pragmatique, amoureuse, conflictuelle, passionnée, avec la langue française.

Entrée libre




/CINE-CONCERT/

> Vendredi 9 avril à 21h

Théâtre de Verdure – Institut français Léopold Sédar Senghor

ABLAYE CISSOKO

Première création d’un ciné-concert africain sous le label Institut français.

Ce travail est le résultat d’une résidence de création in situ, orchestrée de main de maître par Ablaye Cissoko. L’Institut français est heureux de vous présenter sa toute première création de l’année 2010. Des chefs-d’œuvre du court métrage d’animation des années 1960 à aujourd’hui, parmi lesquels Kokoa du nigérien Moustapha Alassane et L’Ami y’a bon de Rachid Bouchareb, servis par un grand maitre de la kora. Un événement à ne pas manquer.

À l’écran, une sélection de 9 films du festival Afrikabok (du 22 mars au 20 avril/ www.festival-afrikabok.com)

– Train train médina, de Ndoye Dout’s (Sénégal)
– L’Ami y’a bon, de Rachid Bouchareb (Maroc)
– Kokoa, de Moustapha Alassane (Niger)
– Le soleil se lève… puis se couche, de Jiva Éric Razafi ndralambo (Madagascar)
-Champion, de Yancoumba Diémé (Sénégal)
– Sur les murs de la ville, de Fabrice Maminirina (Madagascar)
– Dadarabe : le sorcier, de Fabrice Maminirina (Madagascar)
– Les âmes du clocher, de Jiva Éric Razafi ndralambo (Madagascar)
– Le papillon, d’Antoine Antin et Jenny Rakotomanonjy (Madagascar)

Ablaye Cissoko : kora / Ousmane Bâ : flûte peulh / Sadio Cissokho : percussions / Djibril Diabaté : balafon

Tarif :
Prévente : 3000 fcfa – Le jour J : 5000 fcfa