Événements

AfricAvenir présente « Finyé » (Souleymane Cissé, 1982, Mali, Vost allemand)
En présence du réalisateur Souleymane Cissé, jeudi 7 novembre 2013 à 20 heures au cinéma des Hackesche Höfe

Français

AfricAvenir, en coopération avec le Festival International du Film Francophone de Tübingen, vous invite à la projection du classique « Finyé » (Le Vent) en présence d’un des piliers du cinéma africain, du réalisateur Souleymane Cissé, le jeudi 7 novembre 2013 à 20h au Hackesche Höfe Kino. « Finyè », grand classique du cinéma africain couronné en 1983 du Grand Prix du FESPACO, est une satire sociale aux accents de Roméo et Juliette traitant des conflits générationnels dans l’Afrique de l’Ouest postcoloniale. Le personnage principal, fille d’un gouverneur de province, tombe amoureuse d’un camarade d’études, descendant des chefs traditionnels du pays. Les deux familles voient cependant d’un très mauvais œil la liaison des deux amants ainsi que leur engagement grandissant au sein des mouvements étudiants contre la corruption du gouvernement. Alors que la situation s’envenime, le gouverneur fait emprisonner sa fille et déporter son ami. Au lieu de les affaiblir, leur emprisonnement, les souffrances physiques et les humiliations endurées ont toutefois pour résultat le rapprochement des deux étudiants, qui puisent l’un en l’autre la force de résister.

A la fois film politique, histoire d’amour et critique sociale, « Finyé » porte aussi bien sur les valeurs « traditionnelles » que sur les valeurs « modernes » un regard acéré et laisse à penser qu’une troisième voie est possible, qui dépasserait cette dichotomie et ouvrirait de nouvelles alternatives. Le fait que les protestations contre la dictature militaire au Mali dans les années 1990 aient effectivement conduit à un changement de régime rend ce film d’autant plus intéressant et en fait une invitation à constamment remettre en question les évolutions politiques.

« Dans la vie d’un homme, il y a toujours des moments où l’on doit faire une pause pour distinguer ce qui a été fait et ce qu’il reste à faire. « Finyé » pose cette double question. » (Souleymane Cissé)

« Finyé est l’un des films les plus subtiles et les plus denses qui aient été tournés sur le continent africain. » (Samuel Lelievre)

A l’issue de la projection aura lieu une discussion entre le public et le réalisateur Souleymane Cissé, à laquelle succédera une petite réception dans le foyer du cinéma.

Avec le soutien amical de l’Action Afrique du Ministère des Affaires Étrangères Allemand et en coopération avec le Festival International du Film Francophone de Tübingen, Africiné, Allacine, le Club des Amis de RFI, Berlin Poche, rendez-vous-cine.de, Sunugaal, Exberliner, multicult.fm, Initiative Schwarze Menschen in Deutschland (ISD).


Critiques Presse

« Aucun des personnages n’est caricatural, le film décrit les conflits avec une franchise exceptionnelle et passe sans effort du réalisme à la fantaisie. » Timeout London

« Par ce superbe film, le réalisateur Souleymane Cissé dessine une image audacieuse et instructive des conflits qui, dans des pays encore trop souvent étiquetés comme « tiers monde », divisent quotidiennement les hommes. » San Francisco Chronicle

« Le film témoigne d’un changement de paradigme et d’un passage du « réalisme social » d’origine européenne au « cinéma métaphysique » qui prend au sérieux les idées et images des cultures africaines. »
The Case for Global Film

« Ce film est un portrait vivant et réjouissant d’une société en évolution. Il explique le fondement philosophique du réalisateur: l’image ethnographique ou apparemment moderne des cultures africaines n’a pas plus de validité qu’une approche traditionnelle et plus métaphysique. Mythologie et symbolique prennent dans les films de Cissé, dans lesquels les frontières entre la réalité et la métaphore s’estompent constamment, un rôle central. Ici, il utilise de multiples perspectives pour dessiner une image captivante d’une culture qui paraît à la fois « exotique » et familière. » Manthia Diawara, Harvard Film Archive

« Bien que précédant « Yeelen », le film qui a définitivement consacré Souleymane Cissé à travers le monde, Finyé est un film-clé dans l’oeuvre du Malien. » Samuel Lelievre

« ‘Finyé’ (comme’Yeelen’ en 1987) conserve, en plus de qualités esthétiques, une valeur politique unique qui est liée au contexte de sa réalisation – le Mali de Moussa Traoré et de « la dictature des colonels » -, ce qu’on ne retrouvera pas toujours dans le cinéma « culturaliste et symboliste » qui s’est développé par la suite en Afrique de l’Ouest. » Samuel Lelièvre

« Après une dizaine de films (courts et longs métrages) à l’actif de Souleymane Cissé, son troisième long métrage Finyé lui offre l’opportunité de thématiser les disparités et les injustices sociales en lien avec le temps et l’espace. » Charles Ayetan, Africiné

Prix



  • Grand Prix des Journées de Carthages (JCC) 1983

  • Grand Prix du FESPACO Ouagadougou 1983

  • Nominé dans la section « Un Certain Regard » au Festival de Cannes en 1983



À propos du réalisateur
Souleymane Cissé, né en 1940 à Bamako (Mali), est dès son plus jeune âge un enthousiaste cinéphile. Il grandit d’abord en exil à Dakar et ne revient qu’après l’indépendance de son pays au Mali. Sa collaboration en tant qu’assistant à la réalisation d’un documentaire sur Patrice Lumumba fait naître en lui le désir de devenir cinéaste. Une bourse lui permet de commencer des études de cinéma à Moscou, où il travaille parallèlement comme photographe et projectionniste. De retour au Mali, il commence à travailler en tant que cameraman pour le ministère de l’information et à tourner ses propres films. Son film « Den Muso », qui traite d’une jeune fille sourde-muette victime d’un viol puis rejetée par sa famille, est interdit par le gouvernement malien et Cissé est emprisonné. « Baara », le premier film produit au Mali, est projeté au Forum de la Berlinale en 1979 après avoir gagné le prix principal au Festival Panafricain à Ouagadougou (FESPACO). Le film « Finyé » est couronné de la même récompense au FESPACO de 1983 et fait de Cissé le premier réalisateur ayant reçu deux fois ce prestigieux prix. En 1987, son film « Yeelen » (La lumière) est récompensé par le prix spécial du jury au Festival de Cannes.

Souleymane Cissé est président de l’Union des créateurs et entrepreneurs du cinéma et de l’audiovisuel de l’Afrique de l’Ouest (UCECAO) et compte parmi les réalisateurs les plus renommés d’Afrique. Son dernier film « Min Ye » a été projeté au Festival de Cannes de 2009.

Filmographie (Sélection)

Courts métrages



  • 1965: L’homme et ses idoles

  • 1968: L’aspirant

  • 1968: Source d’inspiration


Longs métrages

  • 2009 Minye (Dis moi qui tu es)

  • 1994 Waati (Le Temps)

  • 1984 Yeelen (La Lumière)

  • 1983 Finyé (Le Vent)

  • 1978 Baara (Le travail)

  • 1978: Chanteurs traditionnels des Iles Seychelles

  • 1975 Den Muso (La jeune fille)

  • 1972 Cinq jours d’une vie (Cinq jours d’une vie)



Finyé (VO Bambara avec sous-titres allemands)
Souleymane Cisse, Long métrage, Mali, 1982, 100 min.

Jeudi, 7 Novembre 2013
20 heures
Entrée: 7,50€


Billets et renseignements:
030/ 283 4603

Hackesche Höfe Kino
Rosenthalerstr. 40/41
10187 Berlin
S Hackescher Markt
U Weinmeisterstraße

Soutenez nos projets par un don:
AfricAvenir International e.V.
Badische Beamtenbank
BLZ 66 09 08 00
Kto 00 16 72 13 03

Plus d’informations
www.africavenir.org



_________________

Screening of All-Time Malian and African Classic „Finye »(German subtitles) with Master Director Souleymane Cissé in Attendance, Thursday, 7 November 2013 at 8pm, Hackesche Höfe Cinema, Berlin

On Thursday, 7 November 2013 at 8 pm AfricAvenir in cooperation with the French Film Festival Tübingen invites you to the Hackesche Höfe Cinema for the screening of the classic and FESPACO winner of 1983 « Finye » (The Wind) with Malian master director Souleymane Cissé in attendance. « Finye » is a social satire with a Romeo and Juliette flavor dealing with the generation conflict in postcolonial West Africa. The main character is the hash smoking daughter of a province governor who falls in love with a fellow student who descents from a traditional royal family. Both families are concerned and suspicious of their relationship as well as their growing dedication to the student protest movement against the corrupt government. As the incidents escalate, the governor orders his own daughter’s arrest and her lover’s deportation. Instead of weakening them the arrest and the accompanying physical suffering and humiliation lead to the two becoming even closer to strengthen each other in order to resist.

With its mix of politics, love story and social criticism, „Finye »takes a critical look at „traditional »as well as „ modern »values and suggests that there can be a third, alternative way which can be freed from this dichotomy and thus, offers new possibilities. The fact that the protests against the military dictatorship in Mali during the 1990s actually lead to a change of regime makes this farsighted movie even more interesting and reminds us to constantly question political developments, particularly in the present state of the country.

„In the life of a person there are from time to time moments during which one has to pause in order to realize what has been done and what still needs to be done. FINYE asks this twofold question. » Souleymane Cissé

„Finye is one of the finest and most dense movies ever produced on the African continent. » Samuel Lelievre

Following the screening a discussion with director Souleymane Cissé as well as a small reception in the foyer will take place.

This screening is funded by Aktion Afrika (Africa Initiative of the German Foreign Office) and is organized in cooperation with the French Film Festival Tübingen, Africiné, Allacine, dem Club der Freunde von RFI, Berlin Poche, |+| rendez-vous-cine.de, Sunugaal, Exberliner, multicult.fm, Initiative Schwarze Menschen in Deutschland (ISD).

Indication: In the framework of the 30th birthday of the French Film Days in Tübingen, the festival will showcase the complete body of work of filmmaker Souleymane Cissé (30 October bis 6 November 2013), which is a premiere in Germany! See: http://www.filmtage-tuebingen.de/


Press reviews

„No one is caricatured, and the film develops its conflicts with splendid directness, shifting easily between realism and fantasy. » Timeout London

« In this beautifully photographed film director Souleymane Cisse presents a daring and revealing picture of the conflicts tearing apart many people in countries all too easily lumped together as’The Third World’. » San Francisco Chronicle

„The film also marks a shift taking place between ‘social realism’ – recognisable from its European roots – and a more ‘metaphysical’ cinema, alert to the ideas and images of African culture »The Case for Global Film

„A spirited, sympathetic portrait of a society in transition, the film defines the director’s central philosophical premise: that the ethnographic approach or seemingly modern view of African culture is no more valid the the traditional metaphysical view. Myth and symbolism maintain an important role in Cissé’s films, where the frontier between realism and metaphor constantly shift. Here, he employs these multiple perspectives to present an intriguing study of a culture that is both exotic and unexpectedly familiar. » Mantia Diawara, Harvard Film Archive

„‘Finye‘ is a key film in Cissé’s work, even though published before ‚Yeleen‘, the movie which initially made the Malian director broadly known. »Samuel Lelievre

„Like Yeleen (1987), Finye retains, besides aesthetic aspects, a unique political significance that is linked to the context in which the film was produced – the Mali of Moussa Touré and his „dictatorship of the generals »-, something that one won’t always find in the „culturalistic and symbolic »film making that emerged in West Africa. » Samuel Lelievre

„Souleymane Cissé‘s third long movie offers him the opportunity to react to gross disparities and social injustice which are both linked to time and space. » Charles Ayetan, Africiné


Awards
* Main Award at Journées de Catharge (JCC) in Carthage 1983
* Main Award at FESPACO in Ouagadougou 1983
* Nominated in the category « Un certain Regard » at he Cannes Film Festival 1982

About the director
Souleymane Cissé was born 1940 in Bamako, Mali and is since his early teenage years an enthusiastic cinema lover. Cissé grows up in exile in Dakar and returns only when his country Mali becomes independent. It is his assistant job and work on a documentary about Patrice Lumumba that sparks in him the desire to make movies himself. He receives a scholarship that helps him to study film in Moscow where he works part-time as a photographer and projectionists.

Back in Mali he starts to work for the Information Ministry as camera man and to make his own movies. His movie « Den Muso » about a young, deaf girl who is raped and disowned from her family is banned by the Malian government and Cissé thrown into jail. « Baara », the first movie entirely produced in Mali is screened at the Berlinale Forum in 1979 – just after its triumph at the Pan-African Film Festival in Ouagadougou (FESPACO). Cissé manages to relive this success with the movie « Finye » in 1983 and is so far the only director who has been able to win the famous FESPACO award twice. In 1987 his movie « Yeleen – the light » is awarded the Jury’s special award at the Cannes Film Festival. Souleymane Cissé is the chair person of the Union des Créateurs et Entrepreneurs du Cinéma et de l’Audiovisuel de l’Afrique de l’ouest (UCECAO) and is one of the most famaous and respected African directors. His last movie „Min Ye »was shown at the Cannes Film Festival in 2009.

Filmography (selection)

Short films:
1965: L’homme et ses idoles
1968: L’aspirant
1968: Source d’inspiration

Feature films:
2009 Minye (Tell me who you are)
1994 Waati (Time)
1984 Yeelen (The Light)
1983 Finye (The Wind)
1978 Baara (Work)
1978: Chanteurs traditionnels des Iles Seychelles
1975 Den Muso (The Young Girl)
1972 Cinq jours d’une vie (Five Days in a Life)

Finyè (original Bambara with German subtitles)
Souleymane Cissé, feature film, Mali, 1982, 100 min.

Thursday, 7 November 2013
8 pm
Admission: 7,50€

Tickets and further information
030/ 283 4603

Hackesche Höfe Kino

Rosenthalerstr. 40/41
10187 Berlin
S Hackescher Markt
U Weinmeisterstraße

Support our projects with a donation
AfricAvenir International e.V.
Badische Beamtenbank
BLZ 66 09 08 00
Kto 00 16 72 13 03