Événements

Rares et Tunisiens 2014
1ère édition. Du 15 au 20/07, au CinéMadart (Carthage Dermech, à côté du grand Monoprix de Carthage).

Français

Du 15 au 20 juillet 2014 au CinéMadart – Carthage: Cycle « RARES ET TUNISIENS » Une sélection de longs métrages rarement dévoilés au public et un bouquet de courts métrages inédits!

Salle climatisée. Infoline 29.402.235
CinéMadart
(Carthage Dermech, à côté du grand Monoprix de Carthage).

>PROGRAMME<

Mardi 15 juillet à 22h30:
COURTS METRAGES
> FEU de Nejma Zeghidi / LET GO de Kaïs Manachou / RAINBOW de Ismahane Lahmar / 4466 de Fahd Chebbi

Mercredi 16 juillet à 22h30:
LES ZAZOUS DE LA VAGUE de Mohamed Ali Okbi
précédé par LA COMPLAINTE DU POISSON ROUGE de Oubayed Ayari

Vendredi 18 juillet à 22h30:
WAJD, LES MILLE ET UNE VOIX de Mahmoud Ben Mahmoud
précédé par BOUBARNOUS de Badi Chouka

Samedi 19 juillet à 22h30:
LOOKING FOR MUHYIDDIN de Nacer Khemir

Dimanche 20 juillet 22h30:
ALWAYS BRANDO de Ridha Béhi
précédé par PEAU DE COLLE de Kaouther Ben Hania

Tarifs: normal: 5 dt / étudiant: 3,5 dt (carté étudiant exigée)


Mardi 15 juillet à 22h30:
>FEU, un court métrage de Nejma Zeghidi
(Fiction / 29min / 2014)
Synopsis: Yemna a perdu son fils dans un attentat à la voiture piégée en septembre 2014. Deux ans plus tard, une caméra s’introduit dans la demeure familiale, déambule auprès des deux parents et de la sœur dans leurs pérégrinations émotionnelles et plastiques, jouant leurs renaissances au quotidien; jusqu’au jour où Yemna découvre que son mari a une liaison…

>RAINBOW, un court métrage de Ismahane Lahmar
(Fiction / 15min / 2014)
Synopsis: 7 artistes de différents arts sont kidnappés par une armée inconnu pendant que chacun d’eux travaille sur un élément controversé de son oeuvre. Leur kidnappeur les confronte à leurs œuvres et les oblige à faire un choix immédiat: obéir à ses peurs, au système ou répondre au besoin urgent d’une oeuvre d’exister.

>LET GO, un court métrage de Kaïs Manachou
(Fiction / 9min / 2014)
Synopsis: Un jeune homme revient chez lui après plusieurs années de voyage. Il avait laissé derrière lui sa maison, et une femme. Dans cette maison, il se battra contre l’absence et l’oubli. Il explorera chaque pied carré de l’espace, aussi familier qu’oublié. Les images qu’il en avait gardées se mélangeront à la nature même de l’espace et finiront par faire surgir du passé une présence mystérieuse, celle de la femme qu’il avait abandonnée.

>4466, un court métrage de Fahd Chebbi
(Fiction / 15min / 2014)
Synopsis: Adel, la quarantaine, au volant de son taxi, roule paisiblement dans les rues de Tunis à la recherche de clients… Soudain, à un croisement, il évite de justesse une collision avec un gros camion! Tout juste remis de sa frayeur, Adel embarque un étrange passager…


Mercredi 16 juillet à 22h30:

>LA COMPLAINTE DU POISSON ROUGE, un court métrage de Oubeyd Ayari
(Fiction / 8min / 2013)
Synopsis: Il y a des moments dans la vie ou tout nous appartient, ce sont des moments comme ça qui ne durent que quelque instants et pourtant nous avons l’impression de posséder l’éternité.

>LES ZAZOUS DE LA VAGUE, un long métrage de Mohamed Ali Okbi
(Fiction / 95min / 1992)
Synopsis: Dans Tunis la verte, Fethi, belle gueule à la Brando et son copain Bannour, naïf et timide, sont employés dans la pâtisserie de l’italienne Madame Rita. Ils n’ont de soucis que de draguer des nanas pour les amener, à bord d’une décapotable, faire une virée du côté de la Vague. Souad et sa cousine Latifa, charmantes, maladroites et réservées feront leur affaire. Les escapades, fugues, amour, déception, fuite, viol, séquestration et pour sauver l’honneur et la morale, le passage devant Monsieur le Maire.



Vendredi 18 juillet à 22h30:
>BOUBARNOUS, un court métrage de Badi Chouka
(Fiction / 15min / 2013)
Synopsis:
Entre une femme mal dans sa peau, et la présence étouffante de sa belle mère qui croit qu’un démon hante ses nuits, Mourad eut un jour une idée pour changer son quotidien…

>WAJD, LES MILLE ET UNE VOIX, un film de Mahmoud Ben Mahmoud
(Doc / 92min / 2002)
Synopsis: « Wajd » est un mot arabe qui désigne toute émotion née d’un sentiment amoureux. Ici, il s’agit d’amour divin et l’émotion qu’il suscite s’exprime à travers le chant et la musique. Et c’est la grande diversité des formes musicales qui célèbrent Dieu dans la religion musulmane que le film se propose d’explorer. Des transes teintées d’animisme du Sénégal aux rites ancestraux d’Egypte et de Tunisie, en passant par les musiques savantes de l’Inde et les danses cosmiques de la Turquie, « Wajd » s’aventure au cœur de l’univers mystique du soufisme, là où l’Islam, qui ne comporte pas de liturgie telle qu’on la trouve chez les juifs ou chez les chrétiens, a développé le meilleur de son expression musicale.


Samedi 19 juillet à 22h30:
>LOOKING FOR MUHYIDDIN, un film de Nacer Khemir
(Doc / 3h / 2012)
Synopsis: Un homme rentre au pays pour enterrer sa mère…Il fait une promesse à son père qui va
l’entraîner derrière un certain Sheikh Muhyiddin. Dans sa quête de cet homme il découvre à travers ses rencontres l’enseignement d’un grand mystique de l’islam. Guidé par son maître, il va ainsi passer d’Oxford à Grenade, de Séville à Fès, de Murcie à Istanbul, de Cordoue à Konya, de New York à Sanaa et enfin de Tunis à Damas. Il rencontre à chaque étape des amis du Sheikh, qui lui parlent de lui chacun dans sa langue. Ainsi on passe de l’Arabe à l’Espagnol, de l’Anglais au Français, et de l’Italien au Turc.


Dimanche 20 juillet à 22h30:
>PEAU DE COLLE, un court métrage de Kaouther Ben Hania
(Fiction / 18min / 2013)
Synopsis: Amira, cinq ans, n’aime pas l’école. Pour ne pas y aller, elle trouve une idée imparable, qui ira bien au-delà de ses espérances.

>ALWAYS BRANDO, un long métrage de Ridha Béhi
(Fiction / 84min / 2012)
Synopsis: Anis aime Zina. Tout se passe pour le mieux jusqu’à ce qu’un réalisateur américain débarque et convainc Anis que sa ressemblance avec Marlon Brando fera de lui une étoile… Anis rêve d’amour et d’horizons lointains.