Événements

Carte blanche Soeuf Elbadawi : Cinéma Comorien

Français

Cinéma Comorien Carte blanche à Soeuf Elbadawi, auteur comorien, en résidence à la librairie Folies d’Encre et rencontre avec les réalisateurs, à l’issue des projections. « Aux Comores, la production cinématographique en est encore à ses débuts. Beaucoup de projets, peu de moyens. Mais l’apparition à la Semaine de la Critique à Cannes, en 2008, de Résidence Ylang Ylang, court-métrage de la jeune Hachimiya Ahamada, fait qu’on en parle. L’émergence de nouveaux réalisateurs a par ailleurs généré un festival à Moroni, le CIFF, dont la seconde édition s’est tenue en novembre dernier. À l’occasion d’une carte blanche accordée à Soeuf Elbadawi, auteur comorien en résidence à la librairie Folies d’Encre à Saint-Denis, l’Écran consacre une soirée aux images produites par cet archipel, situé dans l’océan indien. »



Les films



UHURU NA IGABUO – de Soeuf Elbadawi (16′)

Un entretien accordé par Abdou Bakari Boina, l’un des fondateurs du Molinaco, le parti mythique des années de lutte pour l’indépendance des Comores.



OMNI-MOM – de Sania Chanfi (4′) (procédé du stop motion)

Une mère célibataire nous livre un témoignage original et enthousiaste de sa situation.



TIME – de Farouk Djamily (4′)

Une interrogation philosophique sur le temps.



L’IVRESSE D’UNE OASIS – de Hachimiya Ahamada (1h30)

La maison familiale construite aux Comores par le père de la réalisatrice attend toujours ses occupants…