Événements

Lagos International Forum on Cinema, Motion Pictures and Video in Africa
3e édition

Français

Soirée d’ouverture 10 JUILLET AU CENTRE CULTUREL FRANCAIS

6.00-6.30
ACCUEIL\Cocktail

6.30-6.45
Prière\Introduction\Protocole

6.45-7.00
Discours introductifs :
Le President de l’ITPAN
Le représentant de la France

7.00-7.30
Interventions de personnalités nigérianes et étrangères :
Dr. Hyginus Ekwuazi – Président de la Nigeria Film Corporation
Michael Auret – Président du SITHENGI (Marché du film sud-africain)
Laurent Mareschal, représentant du Festival des Trois Continents (France)
Hamet Fall Diagne représentant du Dakar Media Center

7.30-8.00
Ouverture solennelle du forum par le Professeur Wole Soyinka

8.00-9.15
Projections de courts-métrages :

« HANG TIME » de Ngozi Onwurah (Grande-Bretagne/Nigeria, 26′)

« NKAN MII » de Seke Somolu (Nigeria, 16′)

9.15-9.45
Cocktail/Clôture
Animateurs:
Jaiye Ojo/Joke Jacobs

Programme (non définitif) des vendredi 11 et samedi 12 (Muson Centre)

Projections :

Films internationaux :

« Lumumba » de Raoul Peck (Haïti) en version française sous-titrée

« Le grand Blanc de Lambaréné » de Bassek Ba Kobhio (1 h 30, Cameroun, version française sous-titrée), en présence du réalisateur

« Yellow card » de John Riber (Zimbabwe), doublé en pidgin english

« Article 15 bis » de Balufu Bakupa Kayinda (Congo, 15′), doublé en anglais, en présence du producteur Adechubu Ndiagne (France/Bénin)

« Le troupeau » d’Ignace Yechenou (Bénin, 17′) , en présence du réalisateur

Films nigérians :

« King makers » de Fred Amata, en présence du réalisateur

« Dis is Lagos » (documentaire, 25′), de Faruk Lasaki

« Uncut » (documentaire) de Faruk Lasaki

Ateliers/débats

Les dialogues dans la production audiovisuelle. Débat animé par Ben Zulu, responsable du Script Development Fund (Zimbabwe).

Doublage et échanges de programmes (avec projections de films doublés, dont des extraits de « Tissu blanc », premier court-métrage nigérian doublé en français).

« La production cinéma et vidéo de la quantité vers la qualité » : avec la participation de Bassek Ba Kobioh, seul réalisateur africain présent dans une sélection du festival de Cannes 2003

« Cinema africain et développement », avec Tunde Kelani, réalisateur nigérian

« Echanges et amélioration du niveau professionnel », avec Michael Auret, responsable du Sithengi, le marché du film sud-africain.