Événements

Les rencontres de la Villette 2003
40 spectacles et 150 artistes français et internationaux témoignent de vitalité de nouvelles formes artistiques > et des places à ganger pour Push !

Français

LA DANSE
La jeune histoire du hip hop continue de s’écrire au fil des rencontres et des croisements avec d’autres disciplines, sans pour autant oublier ses racines. L’édition 2003 propose un grand nombre de créations inédites tant à l’Espace Charlie Parker de la Grande Halle pour un programme en deux parties permettant de découvrir les talents en devenir et les créations des meilleures compagnies françaises et étrangères que sur les scènes de la Nef, de Boris Vian ou du Théâtre Paris Villette.
Le continent africain ouvrira la programmation hip hop de la première semaine avec les derniers spectacles d’Up the Rap et de la Pambé Dance Company. Venus de Madagascar, Up the Rap a été la révélation des Rencontres 2002. Ces jeunes danseurs de rue autodidactes présentent aujourd’hui pour leur première à Paris, leur nouvelle création qui métisse hip hop, danse traditionnelle, contemporaine et jazz.
Avec A Sogol, Jean Claude et Bernard, les deux frères Pambé Wayack (région parisienne) partent sur les traces de leur racines camerounaises dans un duo qui met en scène le lien ancestral et subtil de la notion de « famille africaine ».
Le voyage en continent africain se poursuit avec la compagnie « Via Katletong Pantsula dancers » (Afrique du Sud), présentée pour la première fois en France. Ce collectif de danseurs de rue des townships pratique aussi les danses traditionnelles des mineurs sud africains… Un vocabulaire très inscrit dans l’histoire sociale et qui se révèle assez proche de la grammaire hip hop. Le hip hop sait aussi quitter ses racines africaines pour rêver du futur.
Avec Extra Luna, leur première création professionnelle, S’Poart (la Roche sur Yon), il atterrit en pleine science-fiction dans une esthétique très contemporaine.
Avec la compagnie De Fakto (Region lyonnaise), il dialogue avec une « human beat box ».
La deuxième semaine s’ouvrira sur un programme de solos, ceux de Farid Berki et d’Hamid Benmahi. Second solo de Farid Berki , chorégraphe de Melting Spot, Sur le Feel décline la pureté de la gestuelle hip hop, débarrassée de ses effets. Chronic’s , le solo de l’étonnant danseur Hamid Benmahi est l’aboutissement et le développement de sa prestation dans Kings, la pièce de Michel Schweitzer, présentée aux Rencontres il y a deux ans.
L’édition 2003 des Rencontres voit aussi le retour de figures pionnières du hip hop, embarquées dans de nouvelles aventures. Ainsi, la Brigade d’Intervention Hip Hop (Paris) réunit dans un duo deux anciens danseurs d’Aktuel Force, Karim Barouche et Xavier Putus.
Mayada (Rhône Alpes) rassemble dans une création collective d’anciens danseurs de Käfig.
Malka (Rhône Alpes) présente Paroles de Sables, Paroles de Vents, une chorégraphie signée par Eric Mezino (ex Accrorap) et Landrille Bouba Tchouda qui joue d’un rapport sensuel avec le sol.
Pour leur première création, Etha Dam (région parisienne) a fait appel à Ibrahim Sissoko, danseur de Choream pour un spectacle utilisant comme carburant la légendaire énergie de la old school.
Les Wanted Possee (région parisienne), sacrés champions du monde de Battle en 2001 signent aussi avec Bad Moves leur première chorégraphie pour la scène, entre show et performance.
Le hip hop se décline aussi au féminin avec la compagnie Les Naïades (région parisienne), trio de danseuses, chorégraphiée par Karla Pollux, qui met en scène sur un mode humoristique, trois marionnettes qui s’éveillent à la vie.
La Compagnie Rêvolution (Aquitaine), composée de 5 danseuses et 2 danseurs, décline le hip hop, entre érotisme et sensualité, avec sa dernière création Amazones dont la musique a été écrite par Franck II Louise.

LE THEATRE
La programmation théâtre des Rencontres, réparties sur les scènes de la Grande Halle, de la Maison de la Villette, du Théâtre International de Langue Française, du Théâtre Paris Villette et du Parquet de Bal a pour objectif principal de mettre en lumière et de soutenir les œuvres et les processus de création en relation avec des territoires et/ou des populations données.
Tous ces spectacles ont pour point commun l’urgence à dire et à communiquer.
La Compagnie La Vilaine adapte pour la scène Push le livre événement de Sapphire qui traite de la vie d’une jeune noire américaine qui se bat pour s’en sortir entre problèmes sociaux et familiaux. Recits, lectures, Djaying rythment ce témoignage bouleversant.
Avec Etre noire, la Compagnie Waïtouké raconte la trajectoire de Thérèse, exilée guadeloupéenne. Cette histoire vécue porte un regard troublant sur la condition de femme noire parmi les noirs, et noire parmi les blancs.
Les Souvenirs d’une femme en noir écrite et interprétée par Maïmouna Gueye, entre théâtre et contes, joue la provocation en traitant, entre autres, de l’excision et de la haine des hommes.
L’Afrique toujours mais du côté des hommes avec Allah n’est pas obligé monté sur le mode cabaret par le Collectif 12 et Catherine Boskowitz qui livre les souvenirs d’un enfant soldat massacreur.
Le Groupov qui avait créé l’événement aux Rencontres 2002 avec Rwanda 94 revient cette année avec un comédien, seul en scène interprétant dans la plus grande sobriété le Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire.
Le théâtre des Rencontres se métisse avec toutes les formes artistiques pour des créations hybrides et inclassables. Les Sublimes, la dernière création de Guy Alloucherie et sa compagnie Hendrick Van der Zee combine théâtre, cirque et danse. Dix comédiens dont Guy Alloucherie interrogent la violence de la misère sociale.
La compagnie Les Pas Perdus se définit comme un « ciné fanfare d’électro acoustique populaire ». Elle met en scène trois artistes handicapés lourds à mobilité très réduite. Leurs fauteuils, équipés informatiquement pour communiquer, leur permet un dialogue subtil et un jeu inédit avec le public.
Entre théâtre d’appartement et arts de la rue, la compagnie Le Théâtre de Chambre reçoit le public dans ses caravanes pour lui livrer des scènes de vie autour d’un hypothétique mariage.
Avec Syntracks Farid Ounchiouene et sa compagnie Farid’O fait cohabiter son amour du texte et de la danse. Entre hip hop musique et cirque, Farid évoque son quartier H.L.M., l’exil de son père et sa rage d’artiste.
La parole des enfants a toujours été très présente aux Rencontres : elle sera portée entre autres, cette année, par un texte de Lise Martin, mis en scène par Jean Louis Jacopin. Azaline se tait réunit des enfants du 19ème arrondissement, entre 9 et 12 ans et deux comédiens adultes, ce spectacle traite de l’abus d’un père sur sa fille et de la façon dont elle exprime cette souffrance, sous couvert de contes, à ses camarades de classe. Les mots d’enfants résonneront aussi dans le programme de répétitions publiques d’artistes en résidence aux Rencontres.
Dans le cadre de sa prochaine création qui sera donnée aux Rencontres 2004, Christiane Vericel réunira dans une étape de travail des enfants immigrés de Barcelone, de Vienne et de Paris.
Toujours dans ce programme de résidences d’artistes, la compagnie K Mélusine, implantée dans le Perche, fera cohabiter la vision de la guerre de deux générations : celle d’anciens combattants qui l’ont véritablement vécu et celle d’enfants qui la perçoivent à travers les jeux vidéos.
Enfin, la compagnie Un Excursus rassemblera autour de La Tempête de Shakespeare, acteurs français et africains, en vue de sa prochaine création.

LE CINEMA
La dernière semaine des Rencontres accueillera, pour la première fois, un cycle de 50 films sur 5 jours pour dire les tensions et les passions de notre monde : projections-débats, documentaires connus ou méconnus, fictions d’hier et d’aujourd’hui, courts métrages.
Ce cycle de films témoignera de l’engagement du cinéma sur des sujets aussi divers que le mal de vivre de la jeunesse, le handicap, la mondialisation, l’exil hier et aujourd’hui, la lutte des femmes, la poésie de la rue, les personnes âgées… Au programme, parmi les 50 films projetés : l’avant première de la Raison du plus fort de Patric Jean, Nos deux marseillaises et La campagne de Provence de Jean Louis Comolli (en sa présence), Les glaneurs et la glaneuse d’Agnès Varda (en sa présence), Les Diables de Christophe Ruggia (en sa présence), Une part du ciel de Benedicte Lienard, Les hommes du Labici B de François Chilowicz, Wesh Wesh de Rabah Ameur-Zaimeche….

MUSIQUES
Les rencontres accueilleront chaque soir au Renc’Art Zinc une programmation musicale combinant hip hop, rap, fusion ou soul : B.O.B. (Lyon/Mauritanie), Princess Aniès (Paris), T-Love (Los Angeles) en première semaine et C2H (Montchanin), Hamma (Alger) et Triptik (Paris) en deuxième semaine.

LES ARTISTES DES RENCONTRES
Ci-dessous figure le programme complet des rencontres. Pour les détails des spectacles, se reporter au site des rencontres.

Semaine 1 : du 22 au 26 octobre

THEATRE
Le coup de cœur du TILF et des Rencontres de la Villette 2003 durant les trois
semaines

MAÏMOUNA GUEYE Sénégal
LES SOUVENIRS DE LA DAME EN NOIR (50′) théâtre
TILF les 22, 23, 29, 30 oct, 24, 25, 31 oct, 1er,5, 6, 7 et 8 nov à 18h, 26 oct, 2 et 9 nov à 15h > 8,5 euros au lieu de 13 pour les amis d’africultures, sur présentation de l’impression de cette page – impérativement réserver par télephone au 01 40 03 74 97.

CIE LA VILAINE Lille
PUSH (1h40) théâtre
Grande Halle /salle Boris Vian, les 22 et 23 oct à 20h30, 24 et 25 oct à 18h, le 26 oct à 15h

THÉÂTRE DE CHAMBRE Aulnoye-Aymeries
MARIAGES (26′) – Théâtre, arts de la rue
Grande Halle /Renc’Art Zinc les 22, 23, 29 et 30 oct de 19h15 à 21h, les 24, 25, 31 oct et 1er nov de 17h15 à 22h, le 26 oct et le 2 nov de 14h15 à 19h.

LES PAS PERDUS Marseille
CINÉFANFARE D’ÉLECTROACOUSTIQUE POPULAIRE (1h)
Performance électro-poétique à la Maison de la Villette les 22 et 23 oct à 20h30, 24 et 25 oct à 18h, le 26 oct à 15h

COLLECTIF 12 ET LA CIE ABC Mantes-la-Jolie
ALLAH N’EST PAS OBLIGE (1h05) théâtre – cabaret
Grande Halle/ Club les 22 et 23 oct à 20h30,les 24 et 25 oct à 18h,le 26 oct à 15h

DANSE
PAMBE DANCE COMPANY Asnières-sur-seine
A SOGOL (21′) création
Grande Halle / Nef les 22 et 23 oct à 20h30, 24 et 25 oct à 18h, 26 oct à15h

UP THE RAP Madagascar (Antananarivo)
RAH ? AY (ce qui nous appartient…) (45′) création
Grande Halle/Nef les 22 et 23 oct à 20h30, 24 et 25 oct à18h 26 oct à 15h

REGARD Valence
REGARD (10′) (extrait)
Grande Halle / Charlie Parker les 24 et 25 oct à 20h le 26 oct à 17h

OSMOZE Laval
MOSAÏQUE (10′) (extrait)
Grande Halle/ Charlie Parker les 24 et 25 oct à 20h, 26 oct à 17h

S’POART La Roche-sur-Yon
EXTRA-LUNA (30′)

VIA KATLEHONG PANTSULA DANCERS Afrique du Sud (30′)
Grande Halle /Charlie Parker les 24 et 25 oct à 20h, le 26 oct à 17h

WANTED POSSE Région parisienne
BAD MOVES (30′)
Grande Halle /Charlie Parker les 24 et 25 oct à 20h, le 26 oct à 17h

MUSIQUE
B.O.B Mauritanie World’n Rap (40′)
Grande Halle/ Scène musicale les 22 et 23 oct à 22h, le 24 oct 23h

PRINCESS ANIÈS Paris – Rap (40′)
Grande Halle /Scène musicale le 25 oct à 23h

T-LOVE Etats-Unis (Los Angeles) – Soul jazz rap (45′)
Grande Halle / Scène musicale le 26 oct à 20h



Semaine du 29 octobre au 2 novembre

THEATRE

MAÏMOUNA GUEYE Sénégal
LES SOUVENIRS DE LA DAME EN NOIR (50′) théâtre
TILF 29 et 30 octobre à 20h30
31oct. et 1 nov. à 18h
2 nov. à 15h
5 et 6 nov.à 20h30
7 et 8 nov. à 18h
9 nov. à 15h
> 8,5 euros au lieu de 13 pour les amis d’africultures, sur présentation de l’impression de cette page – impérativement réserver par télephone au 01 40 03 74 97.

THÉÂTRE DE CHAMBRE Aulnoye-Aymeries
MARIAGES (26′) théâtre – arts de la rue
Grande Halle/Renc’Art Zinc les 29 et 30 oct de 19h15 à 21h, 31 oct et 1er nov de 17h15 à 22h, 2 nov
de 14h15 à 19h. Voir semaine précédente

CIE HENDRICK VAN DER ZEE Loos-en-Gohelle
LES SUBLIMES (1h20) théâtre / cirque / danse / vidéo
Grande Halle /Nef les 29 et 30 oct à 20h30, 31 oct et 1er nov à 18h, 2 nov à15h

WAÏTOUKE Paris
ÊTRE NOIRE (1h) théâtre
Grande Halle /Club les 29 et 30 oct à 20h30, 31 oct et 1er nov à 18h, le 2 nov à15h
> 8,5 euros au lieu de 13 pour les amis d’africultures, sur présentation de l’impression de cette page – impérativement réserver par télephone au 01 40 03 74 97.

JEAN-LOUIS JACOPIN Paris
AZALINE SE TAIT (45′) théâtre
Parquet de Bal les 29 et 30 oct à 20h30, 31 oct et 1er nov à 18h, 2 nov à 15h

LE GROUPOV Bruxelles
DISCOURS SUR LE COLONIALISME (1h) théâtre
Théâtre Paris-Villette/petite salle les 29 et 30 oct à 20h30, les 31 oct et 1er nov à 18h, 2 nov le 15h
> 8,5 euros au lieu de 13 pour les amis d’africultures, sur présentation de l’impression de cette page – impérativement réserver par télephone au 01 40 03 74 97.

DANSE
ULTIMATUM STEP Cachan
A TRAVERS LE DESERT (17′) danse – création

FARID’O Lille
SYNTRACKS – QUE LES MOTS DANSENT SUR LE SOL URBAIN DE LA
SYNTAXE (45′) danse hip hop / théâtre / cirque / vidéo
Théâtre Paris-Villette /Grande salle les 29 et 30 oct à 20h30, 31 oct et 1er nov à 18h, le 2 nov à 15h

MELTING SPOT – FARID BERKI Villeneuve d’Ascq
SUR LE FEEL (18′) danse
Grande Halle / Boris Vian les 29 et 30 oct à 20h30, 31 oct et 1er nov à 18h, 2 nov à 15h

HORS SERIE – HAMID BENMAHI Bordeaux
CHRONIC(S) (42′) danse / théâtre
Grande Halle /Boris Vian 29 et 30 oct à 20h30, 31 oct et 1er nov à 18h, 2 nov à 15h

BREAK SOUND SYSTEM Strasbourg
VOYAGE – UN UNIVERS OÙ TOUT EST DANSE (10′) danse
Grande Halle / Charlie Parker les 31 oct et 1er nov à 20h, 2 nov à 17h

AMAZIGH Berre L’Etang / Sisteron
LES EVADES (10′) danse (extrait)
Grande Halle /Charlie Parker les 31 oct et 1er nov à 20h, 2 nov à17h

SANG NEUF / 109 Montreuil
PARODISIAQUE (10′) danse (extrait)
Grande Halle/Charlie Parker les 31 oct et 1er nov à 20h, le 2 nov à 17h.

NAÏADES Taverny
POUPÉE DE CIRE (20′) danse – création
Grande Halle /Charlie Parker les 31 oct et 1er nov à 20h, 2 nov à 17h.

MAYADA Lyon
VERSUS (30′) danse – création
Grande Halle / Charlie Parker les 31 oct et 1er nov à 20h, 2 nov à 17h.

KARIM BAROUCHE – XAVIER PLUTUS / LA BRIGADE
D’INTERVENTION HIP HOP Paris / Châteauvallon
PLANETE ROCK danse (20′) – création
Grande Halle /Charlie Parker les 31 oct et 1er nov à 20h, 2 nov à17h.

MUSIQUE
C 2 H Montchanin
Rap (40′)
Grande Halle /Scène musicale les 29 et 30 oct à 22h, 31 oct à 23h.

HAMMA Alger
Rap (40′)
Grande Halle /Scène musicale le 1er nov à 23h

TRIPTIK & DJ PONE Paris
Hip hop (45′)
Grande Halle / Scène musicale le 2 nov à 20h



Semaine du 5 au 9 novembre

Le cinéma aux Rencontres de la Villette 2003
Tarif unique 4 € / séance
Pour partager, échanger, découvrir et revoir des images qui, par le documentaire ou la fiction, le court ou le long métrage ont en partage l’humanité et le regard nécessaires pour dire les tensions et les passions de notre monde. Des séances projections-débats, des documentaires connus ou méconnus, des fictions d’hier et d’aujourd’hui, des courts métrages émouvants ou drôles nous parleront de l’engagement du cinéma sur :

– les jeunes entre mal de vivre et amour

Mercredi 5 nov – 14h / Grande Halle > Boris Vian
Les baisers des autres de Carine Tardieu, 2002, 13′
Prix coup de cœur du public – Festival de Sarlat

Dix sept ans de Didier Nion, 2003, 1h25, débat

Jeudi 6 novembre – 14h / Grande Halle > Boris Vian
Les Diables de Christophe Ruggia, 2002, 1h45 Débat

Vendredi 7 novembre – 18h / Grande Halle > Boris Vian
La Squale de Fabrice Genestal, 2000, 1h40

Samedi 8 novembre – 18h / Grande Halle > Boris Vian
Nouvelle de la Tour L de Samuel Benchétrit, 1999, 8 mn
Prix du public – Séquence court-métrage – Toulouse – 2001

Wesh wesh (qu’est-ce qui se passe ?) de Rabah Ameur-Zaimeche, 2001, 1h23
Grand Prix Wolfgang Staudte – Forum International du Nouveau Cinéma de Berlin – 2002

Dimanche 9 novembre
14h30 / Grande Halle > Boris Vian
Girlfight de Karyn Kusama, 2000, 1h50
Grand Prix – Festival de Sundance – 2000 et Grand Prix – Festival de Deauville – 2000

– l’esclavage moderne entre souffrance et manipulation
Mercredi 5 novembre – 19h / Grande Halle > Boris Vian
C’est la cousine … de Fabrice Decroix, 2003, 17 mn
Les Hommes du Labici B de François Chilowicz, 2003, 1h18 (sur une musique de Franck II Louise)

– vivre la ville autrement
Mercredi 5 novembre – 19h / Grande Halle > Club
RAB de Joseph Simas, 2003, 52 mn Débat

Vendredi 7 novembre – 20h Grande Halle > Club
Cinéma citoyen le Trianon, 2003, 45 mn Débat

– femmes en lutte(s) : quelles victoires ?
Mercredi 5 novembre – 21h / Grande Halle > Boris Vian
Aux Abois de Luc Wouters, 5 mn
Une part du ciel de Bénédicte Liénard, 2001, 1h25 Débat (avec Cinémas 93)

Samedi 8 novembre – 15h30 Grande Halle > Club
MADAME BROUETTE DE MOUSSA SENE-ABSA, 2002, 1H44 DEBAT
PRIX SPECIAL DU JURY – FESTIVAL DU FILM DE PARIS – 2003

22h / Grande Halle > Club
La femme dévoilée de Rachida Krim, 1998, 9 mn
A Oran, cinq jeunes désœuvrés lancent un pari : suivre et draguer la première femme qui passera.
Elles de Ahmed Lallem, 1966, 22 mn
Algérienne, trente ans après de Ahmed Lallem, 1996, 54 mn

– le handicap : vivre avec, le surmonter, le transcender
Jeudi 6 novembre – 19h / Grande Halle > Club
Paul de André-Pascal Gaultier, 2000, 52mn Débat

– une histoire de la politique Marseillaise avec Jean-Louis Comolli
Jeudi 6 novembre – 19h / Grande Halle > Boris Vian
La Campagne de Provence, chronique d’une élection de Jean-Louis Comolli, 1992, 1h32
21h / Grande Halle > Boris Vian
Nos deux Marseillaises de Jean-Louis Comolli, 2001, 52 mn Débat

– la mondialisation vue par « ceux d’en haut et ceux d’en bas »
vendredi 7 novembre – 20h / Grande Halle > Boris Vian
L’usine s’engage de Jacques Mitsch, 2002, 4 mn
Freedub 1 de Stéphane Elmadjian, 2002, 7 mn
Davos, Porto Alegre et autres batailles de Vincent Glenn, 2002, 1h31

– la poésie de la rue : dernier rempart contre l’exclusion ?
Vendredi 7 novembre – 22h / Grande Halle > Boris Vian
Gbanga tita de Thierry Knauff, 1994, 7 mn
Saudade de futuro de Marie-Clémence et Cesar Paes, 2000, 1h24
Grand Prix du Public – Rencontres Internationales du Cinéma de Paris – 2000

– Les silences du miracle américain
Samedi 8 novembre – 20h / Grande Halle > Boris Vian
Lignes de vie de Serge Avedikian, 2002, 12 mn
Sud de Chantal Akerman, 1999, 1h10 Débat (sous réserve)

– les personnes âgées, la danse et l’amour
Samedi 8 novembre – 15h30 / Grande Halle > Boris Vian
Des morceaux de ma femme de Frédéric Pelle, 2000, 10 mn
Prix FNAC  »Attention talent »- Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand – 2000
Faux départ de Philippe Jamet, 1996, 21 mn (Fiction chorégraphique)
On ne vit qu’une fois de Miel Van Hoogenbemt, 1991, 52 mn

– combattre la pauvreté ou combattre les pauvres ?
Samedi 8 novembre – 14h / Grande Halle > Club
Oh, Mamy de Sophie Oswald, 52 mn

– traditions : enracinement, déracinement
Samedi 8 novembre – 22h / Grande Halle > Boris Vian
Le mariage d’Alex de Jean-Marie Teno, 2002, 45 mn
Avec le soutien de l’Acid
J’ai rêvé d’une grande étendue d’eau de Laurence Petit-Jouvet, 2002, 54 mn

– ………et les Glaneurs avec Agnès Varda.
Dimanche 9 novembre – 17h / Grande Halle > Boris Vian
Soirée Agnès Varda Débat (sous réserve)
Le lion volatil d’Agnès Varda, 2003, 12 mn
Les Glaneurs et la Glaneuse d’Agnès Varda, 1999, 1h22

DANSE
DE FAKTO Villeurbanne
D.CONNECTÉ (30′) danse
Grande Halle /Nef les 7 et 8 nov à 18h, le 9 nov à15h

RÊVOLUTION Bordeaux
LES AMAZONES (35′) danse – création
Grande Halle / Nef les 7 et 8 nov à 18h, 9 nov à 15h
Avec Les Amazones, la danse hip hop est amenée aux frontières de l’érotisme sur une
musique originale de Franck II Louise.

RÉFLEXION Wattignies
L’ANGOISSE (7′) danse
Grande Halle / Charlie Parker les 7 et 8 nov à 20h, 9 nov à 17h

HOPTIK Poitiers
LA MARIONNETTE (10′) danse (extrait)
Grande Halle / Charlie Parker les 7 et 8 nov à 20h, le 9 nov à 17h.

ETHA DAM Montreuil
ADUNA, TERRE D’AVENTURE (30′) Danse
Grande Halle /Charlie Parker les 7 et 8 nov à 20h, le 9 nov à 17h

MALKA Lyon
PAROLES DE SABLE, PAROLES DE VENT (27′) danse
Grande Halle / Charlie Parker les 7 et 8 nov à 20h, le 9 nov à17h

COLLECTIF JEU DE JAMBES Paris
A L’ANCIENNE (35′) danse – création
Grande Halle /Charlie Parker les 7 et 8 nov à 20h, le 9 nov à17h

LE LABO
DÉBATS PUBLICS
CHANTIERS EN COURS
TABLES RONDES
ATELIERS

Tous les détails sur cette partie du programme sont sur le site des rencontres.