Evénements récurrents

Festival de Marseille

Français

Genèse et démarche du festival
A l’image de Marseille, ville – port, métropole méditerranéenne, foisonnante, plurielle, mosaïque de populations et de cultures, le Festival s’est construit sur une identité pluridisciplinaire au goût de voyage, de métissage et de partage. Reflet autant que vecteur de la création contemporaine, le projet défini par Apolline Quintrand est devenu en peu d’années un rendez-vous culturel à forte identité, dans une ville qui n’avait pas de tradition festivalière et dans un paysage culturel déjà très riche.
Cultivant sa différence, ne s’interdisant aucune découverte et revendiquant sa totale liberté d’esprit, le Festival de Marseille a multiplié les collaborations avec les plus grands artistes, les plus grands centres de création contemporaine, tout en veillant à rester accessible au plus grand nombre, notamment grâce à une politique tarifaire exemplaire.
Présent du Théâtre de la Sucrière dans les quartiers Nord, au cour de la ville jusqu’en 2004 dans la cour de la Vieille Charité qu’il a quittée pour s’installer au parc Henri Fabre sur l’avenue du Prado, le Festival de Marseille investit des sites différents selon les éditions. Toujours en chantier, le Festival invite chaque année artistes, publics et partenaires à une histoire partagée. De William Forsythe à Michael Clark, de Heiner Goebbels à Bernard Menaut, de Franck II Louise à l’Orquesta Tipica Fernandez Fierro, cette année encore le Festival poursuit inlassablement son rêve, celui d’une culture partagée autour d’un projet singulier qui investit cette Ville, épouse ses rivages et caresse ses différents visages.