Evénements récurrents

Festival International du Cinéma des Peuples, Ânûû-rû âboro

Français

Anûû-rû âboro »
« L’ombre de l’homme »

Ânûû-rû âboro, définition du cinéma signifie : l’ombre de l’homme, en langue paicî

Notre époque est celle des médias de masse, dominés par les grands groupes audiovisuels, au service des seules logiques marchandes. Il est juste et bon de leur opposer d’autres manières de faire, de filmer, de regarder et d’entendre. Changer de logique c’est changer de pratique. Les spectateurs sont d’abord des citoyens, des hommes et des femmes responsables, qui ne peuvent être traités comme d’éternels mineurs.
Pour les peuples qui se lèvent dans le monde et affirment leur dignité, leur histoire, leurs valeurs, il est vital de pouvoir faire des films documentaires hors des modèles dominants, de les faire circuler, de les échanger avec d’autres. C’est à cela que sert un festival comme Ânûû-rû âboro.

Jean-Louis Comolli, président d’honneur du Festival « l’ombre de l’homme »