Fiche Film
Cinéma/TV Histoire/société
LONG Métrage | 1960
Chronique d’un été
Jean Rouch, Edgar Morin
Date de sortie en France : 19/10/2011
Pays concerné : France
Réalisateur(s) : Jean Rouch, Edgar Morin
Avec : Jean Rouch, Marceline Loridan, Néna Baratier, Michel Brault, Edgar Morin, Raoul Coutard
Durée : 70
Genre : société
Type : documentaire

Français

Pendant l’été 1960, Edgar Morin, sociologue, et Jean Rouch vont enquêter sur la vie quotidienne de jeunes parisiens pour tenter de comprendre leur conception du bonheur. Le film-essai suit pendant quelques mois tout à la fois l’enquête elle-même et l’évolution des protagonistes principaux. Très vite autour de la question initiale, « comment vis-tu ? es-tu heureux ? » apparaissent des questions essentielles, la politique, le désespoir, l’ennui, la solitude… Le groupe interrogé lors de l’enquête se retrouve finalement autour de la première projection du film, en discute, l’accepte ou le rejette ; les deux auteurs se trouvent face à cette expérience cruelle mais passionnante de « cinéma-vérité ».

France – 1961 – Documentaire – 1h31 minutes (Tamasa Distribution) – N&B – 1,37 – Mono – VF – DCP – Visa 23792

un film de Jean Rouch, Edgar Morin

avec Régis Debray, Marceline Loridan-Ivens, Jean-Pierre Sergent,
Nadine Ballot, Jean Rouch, Edgar Morin.

Image
Roger Morillière, Raoul Coutard, Jean-Jacques Tarbes, Michel Brault

Son
Guy Rophé, Michel Fano

Montage
Jean Ravel, Néna Baratier

Production : Argos Films

« C’est le premier film qui me fait voir les autres »
Roland BARTHES

« Une expérience absolument neuve et passionnante, un film formidable. Une leçon de choses pour les acteurs »
Joris IVENS

« L’ambition du cinéaste était naguère de retrouver dans le mensonge de la fable une petite part de vérité ; mais la réussite de Jean Rouch dans Chronique d’un été est de traquer et piéger la vérité jusque dans le plus subtil de ses mensonges, qui est de nous faire croire qu’elle est la vérité » –
Jacques RIVETTE

La Restauration
Chronique d’un été a été tourné en 1960 principalement sur pellicule inversible 16mm mais aussi sur négatif 35mm. Il a été restauré par la Cineteca di Bologna en collaboration avec Argos Films à partir des meilleurs éléments existants.
La restauration numérique de l’image a été effectuée en résolution 2K à partir d’un agrandissement 35mm établi en 1961.
Michel Brault, l’un des opérateurs du film, a guidé les décisions concernant le rendu de l’image, la tonalité et le contraste entre les noirs et blancs.
La restauration de la bande son a été realisée à partir d’un positif son tiré du négatif optique original, et d’un magnétique 35mm incomplet.
L’ensemble des travaux de restauration a été effectué au laboratoire L’lmmagine Ritrovata en 2011

Réédition (ReSortie en Salles), France : Mercredi 19 / 10 / 2011
par Tamasa Distribution



Venise 1961
* Primé

Mannheim 1961
* Primé

Cannes 1961
* Prix de la Critique Internationale (FIPRESCI)

English

In the summer of 1960, Edgar Morin, a sociologist, and Jean Rouch conducted an enquiry into the daily lives of young Parisians in an attempt to understand their concept of happiness. This experimental film follows, over a period of a several months, both the investigation itself and the development of its main characters. The initial question « How do you live? Are you happy? » very quickly raises others on a number of key issues: politics, hopelessness, boredom, solitude… The interviewees eventually meet as a group at the first showing of the film, to discuss and approve or disapprove of it; the two co-authors are confronted with the reality of this cruel but exciting experiment in « cinema-vérité ».

Co-director: Edgar Morin