Fiche Film
Cinéma/TV
MOYEN Métrage | 2005
Gharsallah
Titre original : Gharsallah, la semence de Dieu
Pays concerné : Tunisie
Durée : 55 minutes
Genre : portrait
Type : documentaire

Français

À l’aube du XXIe siècle, un homme nommé Gharsallah meurt et se fait enterrer dans son mausolée, dans un petit village, Dhibet, au centre de la Tunisie. Saint, injuste, fou ou possédé ? L’homme reste dans la mémoire, les récits et les rêves de toute une région.
Le film essaye de transmettre des fragments de vies marquées par Gharallah : le saint, l’injuste, le fou, le possédé… C’est l’histoire d’un homme solitaire qui a imprégné tout son entourage, même dans le rêve.


Il en va de Gharsallah comme de Keyser Söje dans Usual Suspects. Tous en ont entendu parler, tous ont quelque anecdote terrifiante à raconter sur lui, ou vu des gens qui connaissaient des gens qui connaissaient… mais plus la légende enfle, plus le personnage reste insaisissable, irréel. À Dhibet, petit village de Tunisie, Gharsallah (« la semence de Dieu »), six ans après sa mort, reste un mystère. Bien plus, le mystère s’est fait légende. Fou errant ou prophète injuste, saint coléreux ou manipulateur patenté, éducateur ou despote, guérisseur ou charlatan, sage ou excentrique, possédé ou misanthrope, marabout redouté ou ermite caractériel, l’homme continue d’alimenter les conversations, de nourrir les récits et les fantasmes. Hommes et femmes le voient dans leurs rêves, les actes qu’on lui attribue relèvent du fantastique, du miraculeux, de l’épouvante ou de la provocation. Des conditions de naissance exceptionnelles ont réservé à Gharsallah un destin à part. Mais l’imaginaire et le réel, le flou des souvenirs et le goût du conte sont ici inextricablement liés et indémêlables. À vrai dire, la réalité de l’homme compte moins ici que la terre où il a vu le jour, et la mentalité des hommes qui l’habitent : une terre aride, dominée par le mausolée que Gharsallah a construit à la fin de sa vie, un édifice refermé sur lui-même sans ouverture sur le monde extérieur, et une communauté au verbe riche, habile à traduire ses émotions, ses interrogations, ses peurs en des images puissantes, à recouvrir cette terre d’un manteau magique dont la nature l’a privée. (Yann Lardeau)

GHARSALLAH, LA SEMENCE DE DIEU
Titre original: Gharsallah, God’s Sowing

2005, Tunisie – Belgique / 55 minutes / Documentaire, couleur, DV, arabe sous-titré FR/GB, 1:66, Béta sp

Réal : Kamel LAARIDHI
Scénario, Image : Kamel Laaridhi.
Son : Faten Ghariani.
Nontage image : Nadia touijer
Montage son/mixage : Paul Delvoie


Production: Gsara
Distribution: Gsara
Contact : [email protected]


* Mars 2008 Cinéma du réel Paris France
* 18 septembre 2008 La Caravane du documentaire euro arabe Paris France
* 27 mai 2009 Festival de Tarifa Espagne

English

Gharsallah, God’s Sowing

Português

Español