Fiche Film
Cinéma/TV
2015
Barakeden, les petites bonnes de Bamako
Adeline Gonin
Pays concerné : Mali
Réalisateur(s) : Adeline Gonin
Avec : Julien Fiorentino, Adeline Gonin, Thomas Laou-Hap
Durée : 52
Genre : portrait
Type : documentaire

Français

Oumou a quitté son village à 14 ans pour venir travailler comme bonne à Bamako. Journées interminables, humiliations, salaire de misère… Comme des dizaines de milliers de jeunes filles au Mali, elle endure ce quotidien pour espérer une vie meilleure. Le soir, ces « petites bonnes » se retrouvent et laissent éclater leur rancœur. Aidées par quelques militants, certaines commencent à s’organiser pour faire valoir leurs droits. Pendant ce temps, au village, Hawa s’apprête à partir pour la première fois à la capitale.

Un film d’Adeline Gonin

Mali, 2015, Documentaire, 57min

Pays de production : France

Entamé en 2011 et achevé en 2014, c’est le premier film d’Adeline Gonin, après la réalisation de « Papa Ben » (dans le cadre des ateliers Varan en 2011).



CONTEXTE

Barakeden signifie « petites bonnes » en bambara, la langue nationale du Mali. Dans la bouche des urbains, ce mot sonne comme une insulte. A douze ou treize ans, de très nombreuses filles quittent leur village pour se mettre au service de familles de la capitale. Elles travaillent souvent plus de 15h par jour pour un salaire de misère (autour de 7 000 FCFA soit moins de 8 € par mois). Mauvais traitements, salaires non payés, viols, elles sont à la merci des employeurs et des citadins en général.

Depuis quelques années, un véritable marché du travail des mineures s’est développé. Même dans les familles pauvres de la capitale, il est aujourd’hui banal d’avoir plusieurs filles employées aux tâches domestiques. Cela décharge les épouses et leur permet parfois d’occuper un emploi. La pauvreté des campagnes, la fuite des mariages forcés, l’ambition d’une ascension sociale ou tout simplement le goût de l’aventure mettent ces filles sur les routes.


Réalisatrice : Adeline Gonin
Scénariste : Adeline Gonin
Musique : MÛ MBANA (Portugal)
Images : Adeline Gonin et Jonathan Duong
Son : Jean-Marc Delaunay
Montage : Olivia Bernholc
Etalonnage : Matthieu Augustin, Sonosapiens
Mixage son : Xavier Thibault, Sonosapiens

Production :
Attention Chantier (Thomas Laou-Hap
et L’Échangeur (Julien Fiorentino)

avec le soutien de la Mairie de Paris, de Défi Jeunes (DRDJS), du SCAC de l’Ambassade de France au Mali et des 125 KissKissBankers participants (www.kisskissbankbank.com/barakeden).

Visa : 140 645 (2015)
Format de tournage : HDV
Format de projection : Color – 16/9 – Stereo 2.0 – DCP, BluRay, fichiers HD



FESTIVALS

2015 | Lumières d’Afrique, Besançon, France – du 7 au 15 nov 2015
* Sélection – Documentaires en compétition
www.lumieresdafrique.com/documentaires-en-competition/1058-barakeden-les-petites-bonnes-de-bamako.html

2015 | 2è Festival du Film Documentaire, Africadoc, Saint-Louis, Sénégal
2015 | 5è New documentary cinemas festival, Porto-Novo, Benin
2015 | 12th Verzio Human Rights Documentary Festival,
Budapest, Hungary
2015 | 23thAfrican Diaspora International Film Festival, NYC, USA
2015 | 35th International Film Festival, Amiens, France
2015 | 2nd Africa Women Films Meeting, Dakar, Senegal
2015 | 9th Terra di Tutti Film Festival, Bologna, Italia
2015 | 10th Cinémas d’Afrique Festival, Lausanne, Swiss
2015 | 3rd Maputo African Film Week, Maputo, Mozambico
2015 | 11th Ciné Droit Libre Festival, Ouagadougou, Burkina Faso /
2015 | 2nd After Varan Festival, Ateliers Varan, Paris
2015 | 19th Arrimage Festival, Institut National de Géographie, Paris, France

English

Oumou left her village when she was 14 to come to work as a maid in Bamako. Endless days, humiliation, pittance… Like hundreds of thousands of her fellows, she endures harsh life with hope for a better life. By night, these « little maids » gather to express their resentment. Helped by some activists, some of them begin to organize themselves so as to defend their rights. Meanwhile, Hawa is about to leave her village and come for the first time to the city.

A film by Adeline GONIN

Mali, 2015, Documentary, 57′

Country of Production: France

Context
BARAKEDEN means « little house maids » in bambara, the national language of Mali. For urban Malians, this word sounds like an insult. At twelve or thirteen years old, many girls leave their village to serve families in the capital city. They often work more than 15 hours per day for a pittance (around 7,000 FCFA, being less than 8 euros per month). Abuses, unpaid wages, rape, these are how their employers and townspeople in general treat them.

Written and directed by Adeline GONIN
Music by MÛ MBANA (Portugal)
Cinematography : Adeline Gonin and Jonathan Duong
Sound : Jean-Marc Delaunay
Editing: Olivia Bernholc
Color corrections : Matthieu Augustin, Sonosapiens
Sound mix:Xavier Thibault, Sonosapiens

Production:
Attention Chantier, Thomas Laou-Hap
and L’Échangeur, Julien Fiorentino

with the support of SCAC Ambassade de France in Mali, Mairie de Paris, DRDJS and the KissKissBankers

Visa:140 645 (2015)
Shooting format : HDV
Screening format : Color – 16/9 – Stereo 2.0 – DCP, BluRay, HD files


* Selections
– 2015: 2nd Documentary Film Festival, Africadoc, Saint-Louis, Senegal
– 2015: 5th New documentary cinemas festival, Porto-Novo, Benin
– 2015: 12th Verzio Human Rights Documentary Festival,
Budapest, Hungary
– 2015: 23thAfrican Diaspora International Film Festival, NYC, USA
– 2015: 35th International Film Festival, Amiens, France
– 2015: 2nd Africa Women Films Meeting, Dakar, Senegal
– 2015: 9th Terra di Tutti Film Festival, Bologna, Italia
– 2015: 15th Lumières d’Afrique Festival, Besançon, France
– 2015: 10th Cinémas d’Afrique Festival, Lausanne, Swiss
– 2015: 3rd Maputo African Film Week, Maputo, Mozambico
– 2015: 11th Ciné Droit Libre Festival, Ouagadougou, Burkina Faso /
– 2015: 2nd After Varan Festival, Ateliers Varan, Paris
– 2015: 19th Arrimage Festival, Institut National de Géographie, Paris, France