Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 2004
Exils [réal: Tony Gatlif]
Tony Gatlif
Pays concerné : Algérie
Réalisateur(s) : Tony Gatlif
Avec : Lubna Azabal, Tony Gatlif, Tony Gatlif, Romain Duris, Leila Makhlouf
Durée : 104
Genre : comédie dramatique
Type : fiction

Français

Zano, fils de pieds-noirs et Naîma, fille d’immigrés berbères vivent depuis peu ensemble. En rupture de ban ils décident tous les deux de traverser la France et l’Espagne pour rejoindre Alger et connaître, enfin, la terre qu’ont dû fuir leurs parents d’autrefois. Le chemin de l’exil à rebours débute alors.
D’une rencontre à l’autre, d’un rythme techno à un air de flamenco, Zano et Naïma refont, à rebours, le chemin de l’exil. Avec, au bout du voyage, la promesse d’une reconquête d’eux-mêmes…

Tony Gatlif – France / Algérie – 2004 – 1h44′ – VO fr


Réalisation : Tony Gatlif
Scénario original :Tony Gatlif
Musique : Tony Gatlif
Photo : Céline Bozon
Chef décoratrice : Brigitte Brassart
Montage : xx
Les rôles : Romain DURIS (Zano) – Lubna AZABAL (Naîma) – Leila MAKHLOUF (Leïla) – Habib CHEIK (Habib) – Zouhir GACEMI (Saïd) –

Durée : 1 heure 43 mn
Production : Prince Films
Distributeur : Pyramide


IMPRESSIONS / CRITIQUES

Tony Gatlif : Avec ce film, je suis donc en compétition à Cannes. Evidement que je suis heureux et fier. Pour le plaisir de représenter la France et aussi pour faire la fête.

STUDIO MAGAZINE : Délaissant, avec ce film, le monde des Gitans qui a fait son succès, Tony Gatlif pourrait surprendre ses aficionados, et séduire un nouveau public.
LE MONDE – Thomas Sotinel : Les personnages se construisent au fil des kilomètres. Il existe une perpétuelle remise en cause des identités à travers la musique. La caméra, recherche perpétuellement les personnages qui ne cessent d’échapper à Tony Gatlif…
TELERAMA – Jacques Morice : Un vrai couple de cinéma, c’est plus rare qu’on ne le dit.s kilomètres.Exils, road-movie chauffé à la techno et au flamenco, émaillé de moments forts et de maladresses, avance à l’instinct.
LE FIGARO – Marie-Noëlle Tranchant : Le périple est un peu long, l’écriture un peu lâche, avec des temps faibles. Tony Gatlif fait éclater çà et là, comme pour compenser, quelques morceaux de bravoure, soirée flamenco ou transe soufie. Si le film est inégal, il est animé d’un élan auquel on ne peut pas rester insensible (…)
L’HUMANITE – Jean-Pierre Léonardini : un retour aux sources perdues après tant de détours par le biais d’une existence nomade, âprement revendiquée dans une oeuvre déjà si fertile. Ce qui frappe et émeut, chez Gatlif, c’est qu’il pratique un cinéma qui ne sent pas l’école. Il marche à l’instinct (…)

AWARDS / FESTIVALS
2004 – Festival International du film de Cannes 2004 (57ème Edition)
* Sélection officiell
* Prix de la mise en scène à Cannes 2004