Fiche Film
Cinéma/TV
COURT Métrage | 2000
Horizon perdu (L’)
Laïla Marrakchi
Date de sortie en France : 14/10/2000
Pays concerné : Maroc
Réalisateur(s) : Laïla Marrakchi
Avec : Laïla Marrakchi, Souad Lamriki, Isabelle Pragier
Durée : 12
Genre : comédie dramatique
Type : fiction

Français

Abdeslam est un homme rompu, ses rêves se sont envolés. Considérant que son avenir n’est plus au Maroc, il décide alors de partir de l’autre côté de la Méditerranée, en Espagne. La nuit, à bord du zodiaque clandestin, il se souvient de Rhimou, celle qu’il a aimée, de son pays et de leur séparation…


Avec Smahane LA HOUSSINE, Zakariya GOURAM

Réalisateur : Laïla MARRAKCHI
Scénario : Laïla MARRAKCHI
Photographie : Béatrice MIZRAHI
Son : Pierre André, Jean-Paul Hurier
Montage : Pascale FENOUILLET
Producteurs : Laurent LAVOLÉ et Isabelle PRAGIER (GLORIA FILMS)
Productrices associées : Bénédicte BELLOCQ et Souad LAMRIKI (AGORA Films)


Un film produit avec la participation
de France 2, de Canal + Horizons, du Centre National de la Cinématographie, du Centre Cinématographique Marocain

Distribution : Agence du court métrage
Interprétation : Smahane La Houssine, Zakariya Gouram

Fiction, 2000, 35 mm /1,85/ Couleur / dolby SR
Durée 12′

FESTIVALS / PRIX / AWARDS / TELEVISIONS

La quinzaine du cinéma du Maghreb et d’Orient (Paris) du 2 au 18 mai 2002
> Sélection

Vues d’Afrique (Montréal) du 19 au 27 avril 2002
> Sélection

Festival Filminitiativ de Cologne du 11 au 17 avril 2002
> Sélection

Festival de Reus (Espagne) du 1er au 3 février 2002
> Sélection

« Maghreb, si loin si proche » à Argelès du 5 au 9 février 2002
> Sélection

Festival de Soleure (suisse) du 15 au 20 janvier 2002
> Sélection

Festival Ciné (F)estival de Saint Benoît de la Réunion du 18 au 22 avril 2001
> Grand Prix

Festival de Clermont-Ferrand (France) du 26 janvier au 3 février 2001
> Sélection


Note d’intention
Chaque année des milliers d’hommes et de femmes viennent à Tanger en espérant rejoindre l’Espagne pour enfin refaire leur vie… « L’horizon perdu » est un court-métrage qui raconte, à travers une histoire d’amour, le destin de deux jeunes marocains qui s’aiment mais dont les choix de vie et les rêves sont différents. A travers l’histoire de Rhimou et de Abdeslam, ce film montre un Maroc à deux vitesses. Certains, comme Abdeslam, veulent partir à tout prix, prêts à risquer leur vie pour fuir leur pays d’origine en s’imaginant que de l’autre côté de la Méditerranée, tout est possible. D’autres, ne veulent pas renoncer et continuent à se battre chaque jour car ils rêvent d’un Maroc différent et moderne. L’action de ce film se passe en grande partie dans les rues de Tanger ou dans des lieux ouverts sur l’extérieur et sur cet horizon que représente l’Espagne. Cet horizon à la fois si proche géographiquement mais si lointain par la différence des cultures… Si Tanger peut évoquer une forme d’exotisme, un passé glorieux, je souhaite, quant à moi, imposer une autre vision de cette ville : une ville à la fois moderne et traditionnelle qui répond au point de vue de mes personnages… En effet, Rhimou est une jeune tangéroise qui travaille dans la ville moderne tandis que Abdeslam est un garçon de la médina dans laquelle il a traîné depuis toujours… Pour ce jeune couple, il est encore difficile au Maroc de vivre son amour librement mais leur seul espace commun reste le café ou la rue. L’utilisation d’une caméra à l’épaule accentuera le malaise que peut ressentir Rhimou dans le café ou l’hésitation que peut avoir Abdeslam à prendre la main de Rhimou dans la rue… Ils seront filmés en quelque sorte comme des clandestins… En tant que jeune femme marocaine, réaliser ce court-métrage est essentiel. En effet, depuis quelques années, moi aussi j’ai quitté mon pays d’origine pour aller en France poursuivre mes études. Comme mes personnages, j’aimerais faire ce film dans l’urgence d’un départ et la douleur d’une séparation.
Laïla MARRAKCHI