Fiche Film
Cinéma/TV
LONG Métrage | 1988
Saaraba
Pays concerné : Sénégal
Durée : 86 minutes
Genre : politique
Type : fiction

Français

Saaraba est un mot wolof pour désigner un endroit mythique à l’abri de la misère et des contradictions de l’existence quotidienne, un équivalent de l’idée occidentale d’Utopia ou d’Eldorado.
Amadou Saalum Seck utilise ce concept traditionnel ouest africain comme un métaphore pour illustrer les rêves et les désillusions du Sénégal et de l’Afrique durant les décennies après l’indépendance.
Les personnages du film représentent un découpage transversal de la société sénégalaise. Chacun d’entre eux est engagé dans la quête malencontreuse de sa propre version de Saaraba, et chacun d’eux atterrit tout près du désastre.


Durée : 1h26 minutes
Format : 35 mm Couleur
Version originale: wolof
Sous-titrage : Français / Anglais / Allemand
Image : Thomas Merker
Son : Klaus Peter Kaiser
Montage : Christopher Roth
Musique : Diabaté et Sanou Cissoko Orchestra / et autres
Interprètes : Abdoul Aziz Diop / Fabienne Joëlle Felhio / Diankou Bakhayokho / Awa Cheikh Gueye / Cheikh Seck / Ablaye Seck


Film fin d’études à la HFF (École Supérieure de Télévision et Cinéma de Munich)


Presse :
« Cette aventure ambiguë… c’est le projet, réussi, de dire tout ce qui, aujourd’hui encore, ne va pas, sans traîner, avec l’émotion’juste suffisante’ pour que le dit, le montré et le senti se conjuguent. »
Pierre Haffner, Université de Strasbourg

« Saaraba c’est le rêve impossible…À travers les yeux de Tamsir, le réalisateur nous dépeint les bouleversements de notre société hybride écartelée entre la tradition et le modernisme. »
Mamoune Faye, journaliste Le Soleil (Dakar), 16-5-1990

« Saaraba est la quête d’une jeunesse en désarroi…Ce film séduit par un atout: le professionnalisme du produit. »
Bonaventure Assogba, journaliste Sud Hebdo (Dakar), 17-5-1990

Prix et distinctions
1988 Mention « excellent travail » décernée par le jury (HFF) pour le film de fin d’études Saaraba
1988 Mention spéciale OCIC aux JCC (Carthage – Tunisie) pour Saaraba

English

Saaraba

Português

Español



Africultures a franchi le cap des 10.000 articles depuis sa création en 1997
Nous remercions tous nos contributeurs et nos lecteurs
Inscrivez-vous à la newsletter pour suivre nos publications