Fiche Film
Cinéma/TV
1974
Racines [série Greene]
Pays concerné : États-Unis
Genre : historique
Type : série TV

Français

Série en douze épisodes de Marvin J. Chomsky et Jon Erman
Réalisation : David Greene
ARTE, États-Unis, 1977, 40 et 51mn
Avec : LeVar Burton (Kunta adolescent/Toby), John Amos (Kunta adulte/Toby), Cicely Tyson (Binta), Thalmus Rasulala (Omoro), Moses Gunn (Kintango), Edward Asner (le capitaine Thomas Davies)


Adaptation du roman d’Alex Haley, couronné du prix Pulitzer, cette saga familiale retraçant la douloureuse destinée de l’Africain Kunta Kinté, capturé puis réduit en esclavage, et de ses descendants, rencontre un succès d’audience aussi énorme qu’inattendu aux Etats-Unis.

C’est la première fois aux États-Unis, qu’une série télévisée aborde le sujet encore brûlant de l’esclavage et du racisme en donnant aux personnages noirs une réelle identité. En cela, la diffusion de Racines marque une date dans l’histoire des représentations audiovisuelles des Afro-Américains. Loin des clichés de l’Oncle Tom, domestique obéissant ou victime opprimée, les héros sont ici des individus à part entière, avec un passé et une mémoire familiale. Initiée par Marvin J. Chomsky, Racines permit à d’innombrables téléspectateurs de découvrir la dureté de la réalité cachée derrière l’imagerie romantique véhiculée jusque-là, notamment par Autant en emporte le vent. Formidablement interprété, Racines a conservé toute sa force et son pouvoir d’émotion.

Une enfance africaine (1er épisode)
Seconde moitié du XVIIIe siècle, en Gambie, Afrique de l’Ouest. Un petit garçon naît dans une tribu mandingue. Fils d’Omoro et de Binta, son nom est Kunta. En grandissant, il se distingue particulièrement lors des rituels de passage à l’âge adulte. Kunta mène une existence paisible en compagnie de sa famille jusqu’au jour où des Blancs sont repérés non loin du village. Les jeunes gens sont exhortés à la plus grande vigilance.

L’arrachement (2e épisode)
Lors d’une excursion en solitaire, Kunta est capturé par des chasseurs d’esclaves. Embarqué sur un navire négrier en compagnie de Fanta, une autre jeune captive, Kunta est enchaîné. Commence alors pour le jeune homme et ses compagnons d’infortune un éprouvant voyage vers l’Amérique du Nord. En dépit de ces atroces conditions de traversée, Kunta est loin d’accepter son sort avec résignation.

Vendu (3e épisode)
À bord du navire négrier, la révolte fomentée par Kunta échoue. Dès son arrivée à Annapolis, Fanta est vendue à un riche anglais. Kunta, lui, subit l’humiliation d’une vente aux enchères et se retrouve en Pennsylvanie sous la coupe d’un planteur de tabac qui le rebaptise Toby.

La fuite (4e épisode)
Violon, l’esclave chargé de l’apprentissage de Kunta, est devenu son seul ami. Cette amitié est mise à rude épreuve lorsque Kunta prépare sa fuite pour rejoindre Fanta, dont il a réussi à retrouver la trace.

L’élan brisé (5e épisode)
Kunta s’enfuit et retrouve Fanta. Mais la jeune femme, maltraitée, violée par son maître et moralement brisée, s’est efforcée d’oublier ses origines et repousse l’idée de s’évader avec lui. Leur dispute attire l’attention des chasseurs d’esclaves lancés à la poursuite de Kunta. Pour l’empêcher de fuir à nouveau, ils l’amputent d’une jambe…

Belle (6e épisode)
Belle, la cuisinière, prend soin de Kunta. Rétabli, il devient cocher et s’éprend d’elle. Il lui confie son désir de s’enfuir mais elle refuse et Kunta renonce à son projet d’évasion. Belle donne bientôt le jour à une petite fille, Kizzy, dont le nom signifie « tu ne partiras jamais »…

Kizzy (7e épisode)
À seize ans, Kizzy tombe amoureuse. Mais Noah, l’homme qu’elle aime, tente de s’enfuir. Rattrapé, il est vendu avec Kizzy, considérée comme sa complice. Belle et Kunta assistent horrifiés au départ de leur fille.

Le fils de l’homme blanc (8e épisode)
Sam Bennett, un esclave d’une autre plantation, rencontre Kizzy. Avec l’accord de leurs maîtres, ils envisagent de se marier. Kizzy retourne chez ses parents ; Toby est mort, Belle a été vendue. Kizzy renonce finalement à épouser Sam. De son côté, George devient le dresseur de coqs attitré de Tom Moore.

Combats de coqs (9e épisode)
Vingt ans ont passé. George est marié et a deux petits garçons. Il espère pouvoir acheter sa liberté, ainsi que celle de sa famille. Mais Tom Moore lui enlève toute espérance. George décide de le tuer, mais il apprend, par Kizzy, que cet homme est son père. À l’issue d’un combat de coqs, Tom Moore perd un gros pari. Le vainqueur, un Anglais, lui propose de solder sa dette en emmenant George en Angleterre…

Haine mortelle (10e épisode)
1861. George est de retour et libre. Il retrouve sa femme et ses enfants, qui ont à leur tour fondé des foyers. Kizzy est morte. La présence de George en tant qu’homme libre est inadmissible pour la société blanche. Il doit partir. La guerre de Sécession éclate. Un jeune paysan blanc trouve refuge dans la plantation et devient l’ami du fils de George, Tom.

(11e épisode)

L’esclavage est aboli, mais la haine raciale se déchaîne. Lincoln est assassiné. Des Blancs attaquent la famille de Tom et saccagent sa récolte. Un sénateur en profite pour acquérir des terres à bas prix, dont celles de l’ancien maître de Tom…

(dernier épisode)
Le sénateur s’installe. Il prend prétexte d’une dette pour empêcher Tom et sa famille de partir comme tous le désirent. De son côté, le shérif trahit Tom. Les représailles sont immédiates. George est de retour. Il imagine un stratagème pour faire fuir sa famille. Après bien des péripéties, tous gagnent le Tennessee où une nouvelle vie les attend.

English

Roots

Português

Español